• Accueil
  •  > 
  • Des loggias spectaculaires agrémentent un immeuble de Boulogne-Billancourt
Rejoignez Cyberarchi : 

Des loggias spectaculaires agrémentent un immeuble de Boulogne-Billancourt

Stéphane Chalmeau : Copyright 2019

Une grande opération d’aménagement au coeur du Grand Paris se déploie sur 74 hectares : elle prend place sur les anciens terrains des usines Renault, Ile Seguin comprise, à Boulogne-Billancourt. Au coeur d’un de ses 3 secteurs, « le Trapèze », se trouve un Lycée dont la livraison est prévue pour 2018 et 110 logements qui lui sont juxtaposés sur sa limite Sud.

 
 
A+
 
a-
 

Sur la rue Marcel Bontemps, quatre plots de logements blancs, épurés, aux arêtes vives taillées à la serpe, traités comme de grandes maisonnées haussmanniennes de sept niveaux sur rez-de-chaussée, marquent un alignement volontaire. Les jeux des différent brisis, de pentes, de niveaux, d’attiques en retrait contrarient la linéarité du front bâti.

 

Leur simplicité est renforcée par un élément extravagant : entre leurs volumes, scansion par la faille, prennent place la superposition des plateaux de loggias. En prenant la forme d’un fuseau ouvragé combinant les circulations verticales desservant quatre appartements à chaque niveau et une entrée/loggia par appartement, ces tours totémisent à l’échelle du quartier l’importance des espaces extérieurs privatifs dans la ville actuelle en les rendant spectaculaires et ludiques.


Comme au Plessis-Robinson et les cabanes habitables dans les arbres des guinguettes du début du XXe siècle, on rentre chez soi par ce qui devient irrémédiablement l’élément reconnaissable de son immeuble. L’habillage atypique de ces entrées/loggias garantissant l’intimité de ses habitants, est réalisé par des entrelas rivetés d’aluminium : douceur formelle, rigueur constructive et qualité du matériau métallique anodisé : autant de clins d’oeil à l’histoire industrielle du territoire sans s’ancrer ironiquement dans la réminiscence mémorielle dont on ne saurait s’extraire. De l’ordre de l’enchantement habitable et appropriable, révélé par la simplicité et la qualité du logement.


À l’arrière de ce front bâti et en limite de mitoyenneté avec le futur lycée du lot A, se développe une autre référence à l’urbanisation parisienne et boulonnaise, la voie privée, avec ses maisonnées ou le coeur d’îlot habité. Ici, une quinzaine de logements disposés dans un continuum bâti de trois niveaux, plus combles sur rez-de-chaussée, proposent un environnement plus retiré, plus discret dans la ville, agrémenté de prolongements extérieurs de type loggia semi-ouverts, intimes et scandés par un bardage en bois ouvragé vibrant au rythme de l’ombre et de la lumière venant le lécher au cours de la journée.


Ces 2 projets dans l’ilot sont séparés par une venelle parcourue par un cheminement aux lignes brisées parsemé de bouleaux aux troncs blancs. Les volumes bâtis se rejoignent par un porche sur la limite Est : franchissement laissant libres 2 niveaux. Reflet de l’intériorité du coeur d’ilot, on gagne ce jardin par les halls traversant de la rue Marcel Bontemps. On traverse pour gagner les différentes cages d’escalier de l’immeuble fin du fond de la parcelle. Enclavé de part et d’autre de ces 2 entités architecturales métal-blanc et bardage-bois, l’oeil n’est pourtant pas arrêté : ciel ouvert révélé par les toitures inclinées, venelle traversante d’Ouest en Est terminée par le porche, halls et loggias laissant entrevoir la rue : malgré la densité manifeste et perceptible, ce sont autant de cadrages depuis l’ilot vers son propre environnement.

 

Avec des surfaces et des volumes intérieurs et extérieurs de qualité pour tous, des formes architecturales plurielles, des types d’appartements multiples, c’est autant de générosité pour les locataires aux revenus modestes. Tournés vers la ZAC, insérés dans son tissu, intégrés à son développement, les immeubles de l’îlot A5b apportent ainsi à l’ensemble de ses habitants un repère culturel, esthétique et territorial… la continuité d’un travail et d’une réflexion vers de nouveaux logements sociaux.

 

Architectes, urbanistes, paysagistes : Tetrarc

Maître d'ouvrage : Nexity - Icade 

Surface : 9 129 m² 

Année de construction: 2015

Lieu : Boulogne-Billancourt (Paris) France

Photos : Stéphane Chalmeau 

Des loggias spectaculaires agrémentent un immeuble de Boulogne-Billancourt
Des loggias spectaculaires agrémentent un immeuble de Boulogne-Billancourt
Des loggias spectaculaires agrémentent un immeuble de Boulogne-Billancourt
Des loggias spectaculaires agrémentent un immeuble de Boulogne-Billancourt
Des loggias spectaculaires agrémentent un immeuble de Boulogne-Billancourt
Des loggias spectaculaires agrémentent un immeuble de Boulogne-Billancourt
Des loggias spectaculaires agrémentent un immeuble de Boulogne-Billancourt
Des loggias spectaculaires agrémentent un immeuble de Boulogne-Billancourt
Des loggias spectaculaires agrémentent un immeuble de Boulogne-Billancourt
Des loggias spectaculaires agrémentent un immeuble de Boulogne-Billancourt
Des loggias spectaculaires agrémentent un immeuble de Boulogne-Billancourt
Des loggias spectaculaires agrémentent un immeuble de Boulogne-Billancourt
Des loggias spectaculaires agrémentent un immeuble de Boulogne-Billancourt
Des loggias spectaculaires agrémentent un immeuble de Boulogne-Billancourt
Des loggias spectaculaires agrémentent un immeuble de Boulogne-Billancourt
Mot clefs
Catégories
CYBER