• Accueil
  •  > 
  • Des fragments d'architecture figés dans la céramique
Rejoignez Cyberarchi : 

Des fragments d'architecture figés dans la céramique

© Cyberarchi 2018

 

Faire résonner l'architecture dans la céramique, c'est un peu l'idée de Frederick Gautier, artiste plasticien et performeur, qui « s'empare » littéralement des murs de l'Espace Niemeyer, siège du parti communiste français à Paris.

 
 
A+
 
a-
 

FCK – alias Frederick Gautier – s’est emparé il y a près de 8 mois de l’Espace Niemeyer, siège du parti communiste français. Il est important de dire qu’il « s’empare » des lieux au sens plastique plutôt qu’il ne les investit. Il arpente les lieux méthodiquement et traque sans répit les formes simples qui poseront le cadre formel de sa production.

In situ et inspirée, sa production consiste à figer des fragments d’architecture dans une céramique, toujours objet usuel du quotidien. Les textures de la terre varient tout comme ses émaux, produisant des objets a la fois sériels et uniques. Efficaces, brutalistes et à l’ornementation limitée, les créations de FCK parlent intrinsèquement des espaces qu’il investit.

 

Une micro-usine en guise d'atelier mobile

 

Son atelier mobile s’apparente à une micro-usine dans laquelle règne une économie d’outils et d’actions. De ces mouvements qui s’automatisent et de leur répétition nait une gestuelle méditative. Les objets sont produits avec rapidité et agilité, ensuite numérotés puis inventoriés. FCK multiplie ses séries d’objets sous l’impulsion d’un « homme machine », et en ce sens fait écho aux maitres de l’architecture.

Tokonoma project est le 7e in situ du céramiste et performeur et le 5e volet d’une collaboration avec Jean-François Declercq de l’atelier Jespers (Bruxelles). Il s’inscrit dans le cadre de « Itinerance » une série d’expositions hors les murs.

 

Tokonoma Project FCK - Atelier Jespers 

Vernissage Espace Niemeyer siège du PCF jeudi 3 mai.

 

Espace Niemeyer - Siège du Parti communiste français
C'est à l'architecte brésilien Oscar Niemeyer que l'on doit cet édifice situé dans le 19e arrondissement. Achevé en 1971, il est inscrit au titre des monuments historiques depuis 2007. De l'extérieur, on admire ses deux belles et spectaculaires façades ondulantes, complètement vitrées. A l'intérieur, le béton brut et le bois de coffrage dominent. 

Tokonoma Project FCK
Tokonoma Project FCK
Tokonoma Project FCK
Tokonoma Project FCK
Tokonoma Project FCK
Des fragments d'architecture figés dans la céramique
Tokonoma Project FCK
Tokonoma Project FCK
Tokonoma Project FCK
Tokonoma Project FCK
Tokonoma Project FCK
Tokonoma Project FCK
Tokonoma Project FCK
Tokonoma Project FCK
Tokonoma Project FCK
Tokonoma Project FCK
Mot clefs
Catégories

Recevez la newsletter

CYBER