• Accueil
  •  > 
  • Des éoliennes à Paris !
Rejoignez Cyberarchi : 

Des éoliennes à Paris !

© Cyberarchi 2019

A titre expérimental et pédagogique, deux éoliennes ont été installées sur la toiture-terrasse de la Maison de l'Air qui surplombe le parc de Belleville, rue Piat (20e). Conçues pour être utilisées dans un milieu à population dense, leurs dimensions et émissions sonores sont compatibles avec un cadre urbain. Le bruit émis est à peine plus perceptible que le bruit du vent.

 
 
A+
 
a-
 

La première expérimentation grandeur nature du potentiel des mini éoliennes à Paris a lieu à la Maison de l'Air, 27 rue Piat (20e). La société Elena Energie y a implanté à ses frais deux éoliennes adaptées au milieu urbain sur la toiture-terrasse.

Ces deux éoliennes produiront chacune jusqu'à 15.000kWh par an. Cela répond aux besoins en énergie d'environ 6 familles hors chauffage. L'énergie produite servira au fonctionnement de la Maison de l'Air et permettra d'économiser 2,6 tonnes de CO2 par an.


Une convention pour l'installation de ces deux éoliennes pour une période d'un an renouvelable chaque année par tacite reconduction jusqu'à six ans maximum a été déposée au Conseil de Paris du 14 décembre 2009.


D'autres zones favorables à l'implantation d'éoliennes ont été identifiées : les Buttes-Chaumont (19e), Montmartre (18e), Belleville (20e) et le couloir de vent de l'avenue de France (13e).

Les énergies renouvelables à Paris

25% de l'énergie à Paris issue des énergies renouvelables c'est l'objectif du Plan Climat pour 2020. La Ville a engagé une réflexion sur la création d'une SEM Energie destinée à porter le développement des énergies renouvelables et des actions opérationnelles de maîtrise de l'énergie. Un tel outil constitue en effet un moyen efficace d'accompagner et de stimuler les opérations diffuses de développement des installations d'énergies renouvelables dans le tissu urbain parisien et de permettre le passage à l'acte pour la rénovation thermique des copropriétés ou bâtiments tertiaires en mettant en place la synergie indispensable entre les acteurs publics et les divers opérateurs concernés.

Energie solaire
Dans ce domaine, un important programme d'études techniques est d'ores et déjà engagé par la Ville de Paris. Ainsi, 200.000m² de panneaux solaires seront déployés d'ici 2014 sur l'ensemble de la capitale. Les bailleurs sociaux en ont installé déjà 4.000m² et ont plus de 9.000m² en projet. Au minimum, 25.000m² de toiture pourraient intégrer des panneaux solaires sur les bâtiments municipaux et tous les éco-quartiers en cours comprendront ce type d'installation. La Halle Pajol (18e) sera dotée de la première centrale solaire en ville en France, avec 3.500m² de panneaux photovoltaïques et un potentiel de 40.000m² a été identifié pour Clichy-Batignolles (17e).

Géothermie
La Compagnie Parisienne de Chauffage Urbain (CPCU) a prévu avec la Ville sur le territoire du GPRU Paris Nord Est, le développement de la géothermie profonde. La mise en service est prévue pour 2011 sur la partie ouest du GPRU. La centrale est réalisée sur un terrain concédé par la Ville, les deux puits de géothermie d'une profondeur de 1.800 mètres ont été réalisés en 2009. Ils alimenteront la ZAC Claude Bernard, la ZAC Mac Donald, le quartier Curial, la Grande Halle de la Villette et des bâtiments à venir, soit plus de 1 million de mètres carrés.

Ce recours à la géothermie évitera l'émission de 14.000 tonnes de CO2 par an dans ce secteur de la capitale qui va bénéficier à 75% d'une chaleur produite à partir d'énergies renouvelables.

A terme, c'est plus de 52.000MWh/an d'origine géothermique qui sont valorisés dans le réseau de chaleur. D'autres secteurs font l'objet d'études de potentiel géothermique. Dans le secteur Clichy-Batignolles (17e), l'exploitation du gisement de chaleur géothermique sur Dogger permettrait non seulement d'alimenter la ZAC mais aussi les réseaux des communes voisines.

Méthanisation
Le Syndicat intercommunal de traitement et de valorisation des ordures ménagères de l'agglomération parisienne (SYCTOM) développe le recours à la méthanisation sur l'unité de Romainville dont la mise en service est prévue pour 2013. Deux autres projets de méthanisation sont à l'étude par le SYCTOM sur les sites de Blanc-Mesnil et d'Ivry.

Autres énergies
La Ville de Paris souhaite également que soient expérimentées des hydroliennes dans la Seine et envisage un appel à projets en 2010. Enfin, les possibilités de récupération de chaleur sur tous les gisements existants dans les réseaux (transports, eaux usées, etc.) sont étudiées. D'ores et déjà, la Ville a engagé une étude sur le réseau des eaux usées pour les équipements publics.

Des éoliennes à Paris !
Mot clefs
Catégories
Article précédent  
Article suivant  
< Une  
CYBER