• Accueil
  •  > 
  • Des cités jardins remises au goût du jour
Rejoignez Cyberarchi : 

Des cités jardins remises au goût du jour

© DR : Copyright 2019

 

Pour ce projet à Nantes, les architectes de l'agence Huca souhaitaient conserver l'esprit des cités jardins, dont la Cité des Chambelles est un exemple, voué à la démolition car vétuste. Garder l’esprit « maisonnées » de ces constructions donc, mais en modernisant l’aspect du bâti.

 
 
A+
 
a-
 

Les architectes de l'agence, Cécile Carrus et Xavier Hubert, ont conceptualisé un ensemble de quatre bâtiments collectifs compacts de 57 logements et de trois maisons individuelles en duplex, basés sur un mode de construction mixte. Ce dernier associe une structure en béton à un mur « manteau » à ossature bois recouvert de tuiles petit moule à pureau plat et bardage bois. Outre des menuiseries en PVC avec double vitrage et une isolation thermique renforcée, cet assemblage permet de traiter efficacement les ponts thermiques et l’étanchéité à l’air tout en minimisant l’impact environnemental du projet. 

Le projet vise à fonder l’identité, la séquence de la rue et son amorce sur la rue des Chambelles. La rue n’est plus simplement support, elle devient sujet. « Nous avons travaillé à alterner sur son ruban un épannelage de hauteurs, qui privilégie le contraste du R+1 au R+3 et une alternance de vide, expliquent les deux associés. C’est cet entrelas des échelles qui nous permet de faire le lien gradué entre les jardins collectifs du RDC, les grandes terrasses jardin suspendus du R+1 et les toits du R+3 et de créer une transition douce entre les niveaux ». La différence de typologie des trois maisons individuelles prolonge cette séquence contrastée. En pointillé, elle révèle les différentes échelles du projet.

 

Panachage idéal

 

Pour garder l'esprit « maisonnées », Huca a placé les matériaux au premier plan dans sa conception des nouveaux bâtiments. Cécile Carrus note que « la matière est vraiment pour nous une évocation de ce qu’était la cité jardin ». L’alliance du bois et de la tuile en bardage reflète les ambitions architecturales du projet et permet de rythmer les façades.

Traité autoclave, le bardage bois croisé Mélèze révèle la forte présence des jardins et sa disposition à 45° évoque les anciennes treilles bois disposées sur les pignons des maisons individuelles de la cité jardin. En toiture et en façade, la tuile apporte quant à elle une dimension à la fois traditionnelle et audacieuse à la réalisation.

« Il était important de recomposer l’échelle résidentielle des bâtiments à taille humaine grâce aux tuiles que nous voulions dans deux coloris bien spécifiques, explique l'agence Huca. L’équipe prescription d’Edilians, avec qui les architectes ont travaillé en amont de la construction, leur a fourni des échantillons de trois coloris différents pour les aider à trouver l’assemblage idéal et à obtenir le panachage qui fonctionne le mieux avec la colorimétrie du bois. La tuile petit moule à pureau plat Beauvoise Huguenot du fabricant, en finition Vallée de Chevreuse et Terre de Beauce a été choisie.

 

Laurent Perrin 

Des cités jardins remises au goût du jour
Des cités jardins remises au goût du jour
Des cités jardins remises au goût du jour
Des cités jardins remises au goût du jour
Des cités jardins remises au goût du jour
Des cités jardins remises au goût du jour
Des cités jardins remises au goût du jour
Mot clefs
Catégories
CYBER