• Accueil
  •  > 
  • Des « cités du futur » vivant en osmose avec la nature
Rejoignez Cyberarchi : 

Des « cités du futur » vivant en osmose avec la nature

© Cyberarchi 2019

Après s'être intéressé à Shanghai et Lyon, Luc Schuiten, 71 ans, présente à partir du 10 avril à Strasbourg une exposition consacrée aux « cités végétales », à travers une centaine de dessins qui imaginent un développement des métropoles du monde calqué sur la faune et la végétation.

 

 
 
A+
 
a-
 

L'exposition ouvrira ses portes le 10 avril, jour de l'inauguration du "Shadok, la fabrique du numérique", un nouveau lieu d'expérimentation strasbourgeois installé sur une presqu'île. Dans ses travaux, l'architecte belge qui vient de passer près d'un an en résidence à Strasbourg, montre une capitale alsacienne au bâti tapissé de végétation, traversée dans le ciel par des sortes de dirigeables gonflés à l'hélium imitant la silhouette des mouettes.

 

Il a aussi imaginé une cathédrale surplombée d'une deuxième flèche, avec une ossature organique qui laisserait traverser la lumière. « Strasbourg a un centre formidable, mais il y a des parties qui me plaisent beaucoup moins », a expliqué le frère de l'auteur belge de BD François Schuiten. L'architecte propose une solution paysagère pour les HLM et les barres d'immeubles qui, estime-t-il, « réduisent leurs occupants à l'image peu esthétique de ces bâtiments ».

 

A l'aide d'une petite plaque de plexiglas placée devant un panorama de Strasbourg, sur laquelle il a dessiné les contours de la ville actuelle, Luc Schuiten invite le public à apprécier les changements qu'il propose. A Strasbourg, l'exposition qui lui est consacrée montre notamment ses travaux sur le chenillard, sorte de tramway modulaire fait de maillons en forme de coquillages, entièrement maîtrisé par ses habitants.

 

« C'est quelque chose qui est construit, ce n'est pas un fantasme », s'est défendu Luc Schuiten, lors d'une présentation de l'exposition. « Les politiques nous racontent que la solution c'est la croissance illimitée, mais si cette croissance n'est pas illimitée, qu'existe-t-il ? » s'est-il interrogé en expliquant avoir cherché à apporter des réponses et des solutions à cette question. « Les cités végétales » de Luc Schuiten, au "Shadok Fabrique du numérique" à Strasbourg, du 10 avril au 7 juin 2015.

 

(Avec AFP)

Des « cités du futur » vivant en osmose avec la nature
Des « cités du futur » vivant en osmose avec la nature
Des « cités du futur » vivant en osmose avec la nature
Mot clefs
Catégories
CYBER