• Accueil
  •  > 
  • Dédoublement de personnalité pour une tour de logements
Rejoignez Cyberarchi : 

Dédoublement de personnalité pour une tour de logements

Takuji Shimmura : Copyright 2020

 

L'agence Avenier Cornejo livre 38 logements sociaux à Clichy-la-Garenne pour Efidis, au bord du périphérique. À la lisière de la capitale et de sa première couronne, ils se tournent à la fois vers la ZAC Clichy-Batignolles et le nouveau tribunal de grande instance de Renzo Piano et vers le Grand Paris.

 
 
A+
 
a-
 

Dedans et dehors, ils incarnent cet enjeu métropolitain d’effacement des frontières. Les architectes semblent s’être fixés comme feuille de route de relayer le dynamisme qui caractérise les Batignolles en se fondant dans un contexte disparate. C’est ce double rapport à la ville dictant la physionomie du bâtiment qui semble transcender la limite du périphérique pour connecter deux urbanités différentes vers un futur commun.

L’immeuble de logements collectifs pose l’un des premiers jalons d’un nouveau quartier qui marquera le seuil de Clichy-la-Garenne, la bien nommée « ZAC Entrée de ville ». Les constructions peuvent y grimper jusqu’au 10ème étage et l’immeuble surplombe une grande partie de ses alentours. Par cette émergence, il tutoie Paris et ses tentatives de grandes hauteurs. La façade sud-est en aluminium vibre grâce à ses volets métalliques et fait écho à l’activité de la ville et à la vitesse du périphérique.

 

Moucharabiehs de briques

 

Situé dans le coude de la rue Bonnet, l’immeuble se tourne aussi vers le tissu composite de Clichy-la-Garenne, et en premier lieu sa rue qui comporte de nombreux autres bâtiments en brique de couleurs variées, apparus au fil du temps. Pour amorcer ce dialogue, les façades nord-ouest et sud-ouest arborent une brique « Lucca » rouge foncée, pleine à joints vifs. Le volume dépasse ses voisins, apportant une variété morphologique à la rue et faisant écho aux nouveaux immeubles de la ZAC Batignolles.

Un jeu de modénature fait le lien entre deux expressions de la ville, celle de la capitale et celle du périurbain. Un motif aux tonalités Art-Déco, croisant deux losanges, se décline d’un côté par des briques placées en boutisse en débord ou en creux, et de l’autre par les perforations du métal à plus grande échelle. 

Au rez-de-chaussée sur rue, la façade alterne des pans de briques à des surfaces entièrement vitrées comme celle de l’entrée et du commerce. Des moucharabiehs, créés par des espacements entre les briques, la parcourent pour engendrer des espaces intimes ou ventiler des locaux, dans une transparence qui ne laisse passer le regard que sous certains angles. Le hall pour sa part fait la transition entre dehors et dedans par une vue depuis le trottoir vers le jardin en cœur d’îlot.

 

38 logements (10 PLAI et 28 PLUS)
parking 38 places, local d’activité, salle de billard


Localisation : 10-12 rue Bonnet, Clichy-la-Garenne (92) 

Maîtres d’ouvrage : Efidis / groupe SNI


Maître d'oeuvre : Avenier Cornejo architectes
Livraison : juin 2016


Surface de plancher : 2 739 m2


Coût : 4 500 000 euros HT


Performances environnementales HQE
EVP Ingénierie [structure]
CFERM Ingénierie [fluides]


Fabrice BOUGON [économie]

Photographie Takuji Shimmura

ZAC Entrée de ville
ZAC Entrée de ville
ZAC Entrée de ville
ZAC Entrée de ville
ZAC Entrée de ville
ZAC Entrée de ville
ZAC Entrée de ville
ZAC Entrée de ville
ZAC Entrée de ville
ZAC Entrée de ville
ZAC Entrée de ville
ZAC Entrée de ville
ZAC Entrée de ville
Mot clefs
Catégories
CYBER