• Accueil
  •  > 
  • De nouvelles installations au zoo d’Anvers
Rejoignez Cyberarchi : 

De nouvelles installations au zoo d’Anvers

© Jonas Verhulst : Copyright 2018

 

L’agence d’architecture Studio Farris Architects basée à Anvers et dirigée par l’architecte italien Guiseppe Farris vient de terminer son intervention sur une partie du zoo d’Anvers, l'un des plus anciens parcs animaliers du monde. En mettant l'accent sur la relation entre les visiteurs et les animaux, l’ensemble crée un espace unique qui mène de la ville à la nature sauvage.

 
 
A+
 
a-
 

Fondé en juillet 1843, le Zoo d'Anvers est le plus doyen des parcs animaliers de Belgique, classé monument national depuis 1983, il est l'un des plus anciens au monde. L’objectif initial du zoo étant avant tout d'encourager les sciences zoologiques et botaniques.

 

Rapprocher les animaux et les visiteurs

 

Depuis sa fondation, le zoo d’Anvers a été géré par KMDA - Koninklijke Maatschappij voor Dierenbescherming Antwerpen (la société royale de zoologie d'Anvers). L’agence d’architecture Studio Farris Architects a été mandatée par KMDA pour procurer une nouvelle identité à l'endroit, à travers une solution apportée au nouveau restaurant, à la volière ainsi qu’au refuge des singes et des buffles. Le travail a été mené en collaboration avec ELD, Fondu Landscape Architects et Officium.

Le projet qui a commencé en mars 2013 a été achevé en juin 2017. La principale conception consiste à améliorer l'expérience du visiteur qui se trouve au centre d'un récit spatial unique menant de la ville à la nature sauvage. « Je me souviens d'avoir visité le zoo il y a quelques années et déjeuné au restaurant. L'expérience était un détachement de la nature. Avec notre projet, nous offrons une expérience de visite novatrice. Nous voulons que les visiteurs se sentent proches des oiseaux, des singes et des buffles dans leur habitat naturel » Déclare Giuseppe Farris.

Le zoo occupe une grande partie du centre historique de la ville, sa superficie est proche de 10 hectares, l’ensemble se trouve à proximité de la gare centrale qui définit sa frontière ouest où se situe l’entrée principale. Les différents chemins menent à une diversité d’ambiances et des installations qui accueillent une large série d'espèces animales. Le projet du Studio Farris se trouve à l’opposé du zoo, en bordure d'un quartier principalement résidentiel. L’intervention définit ainsi la limite est du zoo, en continuité avec le périmètre de son mur historique. La façade vers rue est maintenant percée d'un système d'ouvertures qui révèlent l’intérieur aux piétons, qu’il s’agisse des parties du restaurant ou de la cuisine. Une série de périscopes permettent même des vues vers la savane.

La façade qui s'ouvre sur la place principale est constituée d’un espace de rassemblement, abrité par une série de verrières carrées soutenues
par des colonnes minces où les visiteurs peuvent s'attarder et profiter d'une vue atypique sur les singes.

 

Embedded lunch

 

Le nouveau restaurant, qui accueille 350 places à l'intérieur plus 400 en plein air, est quant à lui situé entre l’habitat des grands singes au nord et celui des buffles et de la volière au sud. Au moyen de l'extension des abris pour animaux disponibles sur les deux côtés, le projet vise à établir une relation entre visiteurs et animaux. La volière fournit une expérience inattendue qui créé la symbiose entre les visiteurs des oiseaux, des singes et des buffles dans leur habitat naturel.

Le bâtiment qui héberge le restaurant est composé d’une immense baie vitrée s'ouvrant tout azimut vers l'espace intérieur du zoo. Toutefois, il révèle un caractère et une géométrie plutôt complexes exprimant les relations multiples et les interconnexions avec les structures de traction présentes tout autour. Au nord, visuellement, la salle du restaurant s'étend, à travers son grand vitrage léger et résistant qui isole du parc extérieur où les gorilles et les chimpanzés peuvent se déplacer. Les plantes sélectionnées sont indigènes et forment un abri et servent de nourriture pour les oiseaux. Un tunnel passe sous le restaurant, il relie l'abri des primates au nord avec celui des buffles et les oiseaux au sud. L’ensemble permet des aperçus de l'habitat environnant à travers une série d’ouvertures.

Les nouvelles installations du zoo d'Anvers réalisées par Studio Farris Architects ont rendu l’expérience de zoo beaucoup plus sympathique. Les divers intervenants ont répondu efficacement aux besoins complexes des animaux et des visiteurs.

 

Sipane Hoh

 

De nouvelles installations au zoo d’Anvers
De nouvelles installations au zoo d’Anvers
De nouvelles installations au zoo d’Anvers
De nouvelles installations au zoo d’Anvers
De nouvelles installations au zoo d’Anvers
Mot clefs
Catégories
CYBER