• Accueil
  •  > 
  • D'enclave urbaine à quartier littoral : la transformation de Port Neuf
Rejoignez Cyberarchi : 

D'enclave urbaine à quartier littoral : la transformation de Port Neuf

© Cyberarchi 2020

A l'occasion de son diplôme (ESA), Anne-Laure Hincker a choisi de réhabiliter le quartier de Port Neuf, situé entre le centre ville et le port autonome de La Rochelle. Pour transformer ce quartier enclavé et peu attractif en véritable 'morceau de ville', l'étudiante a défini l'eau comme l'élément fédérateur de son projet, qu'elle oriente vers la mer.

 
 
A+
 
a-
 

Le développement actuel des agglomérations est marqué par un phénomène d'étalement urbain. En France, 76% de la population étant urbaine, les villes représentent le miroir des changements de notre société qui tend à l'individualisation. La ville durable est celle dont la construction et le maintien exigent un minimum de ressource : elle doit être compacte, dense et adaptable, la mixité doit y être présente et les déplacements limités.

Il faut faire renaître le désir de villes et réhabiliter la densité, à la fois sous les différentes formes qu'elle peut revêtir ainsi qu'en vertu des services urbains qu'elle implique.

La densité ne peut se concevoir que dans la complexité, la mixité et l'hétérogénéité de l'espace.


Présentation du site

Le phénomène d'étalement urbain est encore plus marqué sur les littoraux français où l'urbanisation est très importante et où l'augmentation des surfaces urbanisées s'opère à un rythme supérieur de plus de 30% comparé à celui des terres intérieures. Les villes littorales, dont l'implantation fut dictée par la possibilité d'y créer un port, présentent aujourd'hui d'importantes ruptures entre espace urbanisé et zone portuaire. Les grands ensembles construits en urgence souffrent aujourd'hui de leur enclavement, de leur absence d'espace public et de mixité. Ils représentent en fait des anti-villes mais constituent des réserves de terrain considérables. Pour les renouveler, il faut les faire participer au fonctionnement urbain et leur donner la forme et l'ambiance urbaine qui leur font défaut. Il faut en faire de véritables morceaux de ville.

La Rochelle, métropole d'équilibre en construction entre Nantes et Bordeaux, est une ville portuaire et littorale dont l'origine, le développement et les ambiances sont liés à la présence de la mer. Elle est dotée de cinq ports qui ont une place prépondérante, au moins pour trois d'entre eux, sur la façade Atlantique. Cette ville au rayonnement régional tant en termes économiques que touristiques ou culturels est composée de douze quartiers. Son fonctionnement urbain est caractérisé par deux polarités, le centre composé du centre ville historique et du quartier des Minimes et le port autonome. Le quartier de Port Neuf se situe entre ces deux pôles ; il est bordé par la voie qui les relie.

Jouxtant le Port de la Pallice sur son côté ouest, Port Neuf a été conçu comme le lieu d'habitation des ouvriers du port, ainsi que l'illustrent des plans de Le Corbusier datant de 1946. La population de ce grand ensemble est vieillissante et le quartier est en cours de paupérisation. Port Neuf est enclavé et le système de transport en commun le reliant à la ville est peu développé donc inefficace. L'ensemble est caractérisé par de grands espaces dénués de sens et d'usage. La trame viaire y est illisible, incohérente et non hiérarchisée.

L'automobile y a une place prépondérante. Le cadre bâti, en plus d'être homogène, tant en termes formels que fonctionnels, est dégradé et quasiment entièrement composé de blocs monolithiques sur-dimensionnés auxquels rien ne répond sinon le vide. Quelques polarités existent néanmoins dans le quartier : le stade, les équipements d'enseignement, les espaces paysagers qui bordent le quartier mais en renforcent l'enclavement ou encore la baie, port de mouillage assez peu développé.

Enjeux du projet

Le premier enjeu du projet est de désenclaver Port Neuf et de transformer ce grand ensemble en quartier participant au fonctionnement de la ville. Le second est de le restructurer pour le rendre cohérent mais aussi pour le transformer en morceau de ville en y inscrivant la notion d'ambiance urbaine et, surtout, celle d'espace public.

Pour désenclaver ce grand ensemble, je propose de transformer les barrières qui le bordent en élément de transition : la voie ferrée au nord est transformée en tramway, ce qui permet une perméabilité avec l'ensemble des quartiers de la ville et une navette maritime est mise en place pour lier Port Neuf aux autres quartiers. Le travail sur la continuité urbaine prend appui sur la continuité du système viaire alentour et sur la possibilité de traverser les espaces paysagers. La création, dans la baie, d'équipements à l'échelle de la ville ainsi que le renforcement de l'attractivité des pôles existants participent à cette évolution.

A l'échelle du quartier, il s'agit de créer l'espace public, c'est-à-dire des repères pour favoriser l'appropriation du quartier par ses habitants, notamment grâce à un nouveau maillage du territoire permettant une meilleure desserte de l'ensemble du site, un redécoupage des supers-îlots, une nouvelle trame viaire qui rend l'espace aux usagers en diminuant la place de l'automobile et, enfin, une densification et une transformation du cadre bâti. Il faut retrouver une centralité, créer des polarités qui animeront le quartier, créer des parcours, modifier l'ambiance et réorienter le quartier vers la mer grâce, notamment, à la création d'ouvertures visuelles entre le centre et la baie et permettre la diversité.

Un quartier littoral

Les outils d'intervention du projet visent le désenclavement du quartier à l'échelle de la ville et sa nouvelle participation au fonctionnement urbain. La transformation de Port-Neuf en quartier se fait aussi par la mise en place d'une nouvelle hiérarchie au niveau des rues. D'autres trames sont créées, comme celle définissant l'échelle verticale d'intervention des éléments qui caractérisent l'espace public. La transformation de Port-Neuf en quartier littoral est aussi inspirée par une réinterprétation de paysages littoraux dans le traitement de l'espace public. Il me semble que Port-Neuf ne peut devenir un quartier qu'en étant réorienté vers la mer, via, par exemple, un nouveau traitement des rues perpendiculaires et parallèles à la mer, avec un nouveau découpage de la côte qui symbolise une nouvelle transition entre la terre et la mer, ou encore grâce à une nouvelle organisation du bord de mer qui n'est plus une simple route bordée par une 'promenade' mais bien un espace public.

Enfin, la réorientation de Port-Neuf vers la mer se fait par l'introduction de l'eau dans le quartier comme élément fédérateur du projet mais aussi d'éléments, tel des phares, des bouées, des ancres ou des voiles, dont la seule évocation permet de signifier le monde maritime. La création de multiples polarités et d'une centralité permet un parcours de l'espace public et un usage de ce dernier. Cet espace public est caractérisé pour partie par le rapport qu'il entretient avec le bâti. La mise en place d'un urbanisme tridimensionnel, l'utilisation de l'oblique sont un des éléments majeurs du projet. La rue est parcourue à la fois au niveau du sol mais aussi sur le toit des bâtiments, elle peut pénétrer le bâti ou y être totalement incluse. Imaginez-vous en train d'arpenter une rue pentue pour finir par découvrir la mer et vous arrêter au sommet du quartier pour prendre un café en contemplant la baie de La Rochelle.

Ainsi, le projet consiste à faire de Port Neuf un morceau de ville orienté vers la mer. Ce nouveau quartier est marqué par un urbanisme tridimensionnel, avec une volumétrie bâtie diversifiée, tant en matière de hauteurs que de formes. Ces constructions sont à l'origine d'une nouvelle mixité, d'une complexité caractéristique de la ville. Le maître mot est diversité, qu'elle soit formelle, fonctionnelle, sociale ou d'usage.

Anne-Laure Hincker

Consulter également l'album-photos 'Prendre le large pour réhabiliter la ville'.

D'enclave urbaine à quartier littoral : la transformation de Port Neuf
D'enclave urbaine à quartier littoral : la transformation de Port Neuf
D'enclave urbaine à quartier littoral : la transformation de Port Neuf
D'enclave urbaine à quartier littoral : la transformation de Port Neuf
D'enclave urbaine à quartier littoral : la transformation de Port Neuf
D'enclave urbaine à quartier littoral : la transformation de Port Neuf
D'enclave urbaine à quartier littoral : la transformation de Port Neuf
D'enclave urbaine à quartier littoral : la transformation de Port Neuf
Mot clefs
Catégories
Article précédent  
Article suivant  
< Une  
CYBER