• Accueil
  •  > 
  • Comment marquer la distinction dans l'unité ?
Rejoignez Cyberarchi : 

Comment marquer la distinction dans l'unité ?

© Atelier Cosme Architecture : Copyright 2018

 

Un double projet dans un village de mille habitants : Atelier Cosme Architecture conçoit à Saint-Vigor d’Ymonville (76) un salon d'esthéticienne et un cabinet médical. L'enjeu : comment distinguer les deux programmes, tout en conservant une certaine unité de l'ensemble ?

 
 
A+
 
a-
 

C'est l'histoire d'un maire qui se bat pour insuffler la vie dans son village. Saint-Vigor d’Ymonville (76) ne compte qu’un millier d’habitants, une usine de broyage, un épicier et un coiffeur. Une esthéticienne, une infirmière et une orthophoniste sont prêtes à s’installer dans la commune. Le maire les y encourage. Aidé par les revenus de l’usine, il fait appel à l'Atelier Cosme Architecture pour construire un institut de soins et un cabinet médical, au coeur du bourg.

Le projet s'insère sur une petite parcelle glissée entre la mairie et le salon de coiffure, deux bâtisses en briques érigées au tournant du XXe siècle. En face, l’église du XIIe est classée. « Il s’agit de ne pas dénaturer les lieux, bien sûr. Mais à nouveau les habitudes sont prises ici en matière d’architecture : pavillons et équipements publics ont nourri le monopole du "crépi ton pierre" et de l’ardoise », expliquent Maxime et Zoé Cosme.

 

Prendre le temps

 

La parcelle très contrainte fait émerger une forme complexe en toiture. Le choix du zinc permet de lier tous les points du bâtiment tout en conservant visuellement une impression de simplicité. « La maîtrise d’ouvrage nous demande à juste titre de bien différencier les deux entités programmatiques, l’une relevant du soin esthétique, l’autre du soin médical. » C'est par l’emploi du bois que sont distinguées chaque entité : une entrée en retrait côté médical, signalée par une clairevoie horizontale, et deux vitrines ceinturées d’un large cadre de bois côté institut de beauté.

Ce choix d'une couverture zinc aux pentes multiples et les détails de menuiseries demandent du temps. La maîtrise d'ouvrage presse, mais prend son mal en patience. Et partage avec l'Atelier et les équipes de chantier des moments de grâce, « comme ce début de chantier où la cheffe d’entreprise de menuiserie feuillette notre carnet de détail comme s’il s’agissait d’un ouvrage catégorie beaux livres [et déclare] "ça fait plaisir, ça donne envie" ». Comme cet échange de regards, admiratifs pour les uns, fiers pour les autres, d’avoir posé un pavage grand format, « ça nous change du carreau 20 par 20, on s’est éclatés ». Ou encore ce jour où la cheffe d’entreprise montre une photo d’elle recevant le Trophée National de l’entreprenariat au féminin catégorie "Reprise".

Bilan lors de l'inauguration en septembre 2017 : « ça valait le coup de prendre le temps ».

 

Laurent Perrin

 

MOA : Commune de Saint Vigor d’Ymonville (76) 
Marché public - procédure adaptée 
Surfaces : commerce 90 m2 / bureaux 59 m2 
Budget travaux : 296 000 euros hors taxes 
Livraison juillet 2017

Équipe : Atelier Cosme Architecture (mandataire) 
Régis Déhays Architecte (co-traitant) 
Économiste : Patrick Rizzi 
BET fluides : BET Cayla

 

Entreprises : 
Gros-oeuvre /VRD : Syma sas 
Charpente bois : Rocher sarl 
Couverture Zinc : Boutel Couverture 
Menuiseries Extérieures : Grieu 
Menuiseries int. / cloisons / doublages : Ambp 
Carrelages / Sols souples : Syma sas 
Peinture : Egbi 
Plomberie / chauffage / ventilation : Erc 
Électricité : Etc Lecourt

Comment marquer la distinction dans l'unité ?
Comment marquer la distinction dans l'unité ?
Comment marquer la distinction dans l'unité ?
Comment marquer la distinction dans l'unité ?
Comment marquer la distinction dans l'unité ?
Comment marquer la distinction dans l'unité ?
Comment marquer la distinction dans l'unité ?
Mot clefs
Catégories

Recevez la newsletter

CYBER