• Accueil
  •  > 
  • Coldefy & Associés réalise un centre culturel de 80 000 m2 en Chine
Rejoignez Cyberarchi : 

Coldefy & Associés réalise un centre culturel de 80 000 m2 en Chine

Codelfy & Associés : Copyright 2017

 

A l’issue d’une consultation internationale, l’agence française Coldefy & Associés a été choisie par la ville chinoise de Shenzhen pour la construction d’un centre culturel et artistique de plus de 80 000 m2. Accessibilité, culture pour tous et optimisation environnementale sont les maitres mots de ce projet architectural.

 
 
A+
 
a-
 

Le bâtiment « sculptural » proposé par Coldefy & Associés, en collaboration avec ECADI, a remporté l’adhésion d’un jury attaché à doter le quartier de Bao’an d’un lieu culturel ouvert à tous, incarnant les nouvelles ambitions de Shenzhen de « devenir une capitale de la création et du design ».

Pensée telle une Toile vivante, « Living Canvas » prévoit trois entités indépendantes : un  musée, une galerie d’art et un hall d’expositions. En socle, le City Lobby dessert les commerces et le métro, et lie les trois structures. Plus haut, au niveau du Sky Lobby, les programmes culturels et les espaces végétalisés se côtoient.

« La géométrie est ainsi manipulée de l’intérieur, les volumes décalés (…). Cette structure protéiforme est simultanément un objet d’art et un réceptacle d’art favorisant le dialogue entre créations d’avant-garde et participation du public », explique l’agence d’architecture.

 

Un bâtiment ouvert sur la ville

 

Le bâtiment promet une ouverture sur la ville et ses habitants. Cette volonté s’exprime à travers la grande faille sculptée qui donne une perméabilité au bâtiment et rompt avec les codes institutionnels. « La ville continue à travers le bâtiment au lieu de le contourner ».

La géométrie choisie incarne par son dessin « un caractère chinois » qui, à partir de quelques formes simples, « illustre une pensée, une idée, un lieu symbolique ».

Le projet offre par ailleurs des vues inédites sur la ville et la baie, au-dessus des immeubles de Bao’an, invitant l’environnement urbain et les habitants à investir et animer la Toile.

« Living Canevas » connecte ainsi l’ensemble des espaces de l’intérieur vers l’extérieur permettant un dialogue constant entre le bâtiment et son environnement dans « un rapport visuel et tactile ».

Au cœur du bâtiment, la Toile est imaginée « se fend pour laisser place à un grand hall vitré surélevé permettant de profiter d’un nouveau point de vue à 360 degrés sur la ville ». Les terrasses et passerelles maintiennent ce contact visuel direct entre les employés du centre culturel, les visiteurs, les œuvres et la quartier environnant.

 

La nature omniprésente

 

La nature est omniprésente dans le projet. Un jardin enveloppe d’ailleurs la structure et constitue l’accès principal pour tous les publics.

Les conditions climatiques de Shenzhen ont guidé la structure même du bâtiment : les volumes sont optimisés pour réduire l’effet d’auto-ombrage. La cour intérieure de même hauteur favorise la circulation du vent et créé un microclimat « agréable » dans et autour de l’espace.

Un toit végétalisé permet la collecte des eaux de pluie et l’intégration d’une production d’électricité photovoltaïque, afin de générer un système autonome multi-niveaux 

Des façades vitrées de marbre et marbre translucide laisse passer une lumière douce, une enveloppe « qui constitue une zone tampon entre l’intérieur et l’extérieur du bâtiment, qui atténue les bruits urbains et limite les échanges thermiques ».

Nul doute que ce projet répondra aux nouvelles ambitions de la ville de Shenzhen, « berceau d’une société en pleine mutation, d’une innovation bouillonnante et d’une avant-garde artistique en plein essor ». 


R.C

Centre culturel « Living Canvas »
Centre culturel « Living Canvas »
Centre culturel « Living Canvas »
Centre culturel « Living Canvas »
Centre culturel « Living Canvas »
Mot clefs
Catégories
CYBER