Rejoignez Cyberarchi : 

Claude Parent (1979)

© Cyberarchi 2019

Mais tout cela était de l'ordre du discours théorique et rien n'avait été mis en pratique... Le Corbusier avait voulu marier philosophiquement l'industrie et l'architecture... Il expliquait qu'on pouvait construire des maisons comme des voitures, ce qui était une erreur majeure de l'industrialisation...

 
 
A+
 
a-
 

Marcel Lods, qui était considéré comme une grande vedette à l'époque, n'était pas du tout considéré par Prouvé. Quand il a présenté son projet de 100 logements pour Sotteville-les- Rouen, j'étais assis à côté de Prouvé qui n'arrêtait pas de me dire : "Ah mais quel con ! Quel con ! Il ne comprend rien à l'industrie !". Il faut dire que Lods n'arrêtait pas de parler de boulons ce qui avait le don d'exaspérer Prouvé pour qui l'industrie ne se limitait pas au boulon mais à la pliure et la soudure de tôles d'acier nervurées...

Labourdette : un homme très intelligent qui s'est entendu avec l'entreprise, l'Etat et, dès lors s'est mis en place une espèce de consortium Etat / Architecte / Entreprise / Financement qui a fait depuis la preuve de son efficacité. Le chemin de grue et, un peu plus tard, le coffrage tunnel sont nés de ce monopole logistique et financier...

La SCIC, le bras armé de la CDC, avait compris qu'il suffisait de dessiner un plan-masse avec de vagues réminiscences néo-plasticiennes et de dire "c'est du social". C'était cela l'alibi suprême qu'on aurait pu graver sur le fronton de la CDC.

Cités-dortoirs, HLM, grands ensembles, banlieues qui mettaient tout sur le même plan, y compris les grands espaces... en déclinant une architecture d'une indigence totale...

Le grand ensemble a ségrégué avec la meilleure volonté du monde. On a fait "des compressions" d'individus présentant les mêmes références, les mêmes handicaps et on les a parqués dans des cités impénétrables...

Lire notre article : 'Grands Prix et Grands Ensembles'.

Claude Parent (1979)
Mot clefs
Catégories
Article précédent  
Article suivant  
< Une  
CYBER