• Accueil
  •  > 
  • Clap de fin pour le chantier de l’hippodrome ParisLongchamp
Rejoignez Cyberarchi : 

Clap de fin pour le chantier de l’hippodrome ParisLongchamp

© Augusto Da Silva : Copyright 2018

 

Pas moins de deux ans ont été nécessaires à la rénovation de l’hippodrome de Longchamp, à Paris. Imaginé par l’architecte Dominique Perrault, le bâtiment se distingue par une coiffe de verre inspirée du mouvement des chevaux.

 
 
A+
 
a-
 

En 2015, France Galop, en charge de l'organisation des courses de plat et d'obstacle, confiait à Bouygues Bâtiment Île-de-France Ouvrages Publics la rénovation de l'hippodrome de Longchamp, situé au sud-ouest du bois de Boulogne. D'abord estimé à 92 millions d'euros, le projet a finalement nécessité un investissement de 140 millions d'euros.

Il n'en fallait pas moins pour mener ce chantier colossal de deux ans, qui aurait initialement dû s'achever en septembre dernier. Inauguré le 29 avril dernier, l'hippodrome, entre-temps rebaptisé ParisLongchamp, tient toutes ses promesses.

 

Une structure moderne et ingénieuse

 

La rénovation a été conduite par le talentueux Dominique Perrault, qui a définitivement marqué de son empreinte cet espace qui mêle désormais Histoire et modernité. L'architecte a en effet imaginé une tribune esthétique de 160 mètres de long, 35 mètres de large et 23 mètres de hauteur.

Le bâtiment se distingue cependant par sa forte personnalité, offerte par un édifice de verre posé au dernier niveau, offrant à l'ensemble un habile jeu de transparences. L'architecture, « inspirée d'un pur-sang au galop », « permet une double vision sur les pistes, le rond de présentation, les écuries et offre un regard à 360° sur le spectacle de l'Hippodrome ParisLongchamp », d'après les porteurs du projet.

 

Un véritable écrin de verdure

 

Au total, pas moins de 420 personnes ont été mobilisées du côté de Bouygues Bâtiment Île-de-France. Hormis la tribune innovante qui a été réalisée, un important travail a également été mené afin que l'hippodrome soit un modèle d'éco-responsabilité.

Entre autres, 105 nouveaux arbres ont été plantés durant les travaux, soit un total de près de 600 végétaux présents sur les 57 hectares du site. 97% des sols sont désormais perméables, notamment grâce à l'ajout de 35 000 m² de pelouse. Surtout, le nouveau bâtiment répond pleinement aux critères de la norme HQE. 

Il dispose en effet de 600 m² de panneaux photovoltaïques installés sur le toit. La totalité du chauffage de l'hippodrome est par ailleurs assurée grâce à la géothermie. Autant dire que la prochaine édition de l'incontournable Qatar Prix de l'Arc de Triomphe, qui se déroulera les 6 et 7 octobre prochains, marquera plus que jamais une nouvelle page dans l'histoire de cet hippodrome remis à neuf !

 

F.C

Clap de fin pour le chantier de l’hippodrome ParisLongchamp
Clap de fin pour le chantier de l’hippodrome ParisLongchamp
Clap de fin pour le chantier de l’hippodrome ParisLongchamp
Clap de fin pour le chantier de l’hippodrome ParisLongchamp
Mot clefs
Catégories

Recevez la newsletter

CYBER