Chronique n°4 : Le gouvernail est dans le moteur

Tous ceux qui ont navigué le savent, il est impossible de piloter un navire qui ne serait pas poussé par une énergie, quelle qu'elle soit. Quand il n'y a pas d'influx, la barre tourne à vide. C'est le bateau ivre. Sur cette évocation, quittons la grande bleue pour la vie économique et sociale. 'Le pilote et l'avion', chronique du développement durable.

  • Twitter
  • Facebook
  • Google Plus
  • Viadeo
  • Linkedin
  • Pinterest