• Accueil
  •  > 
  • Centre sportif de la Cité Traëger, entre centre social et équipement sportif
Rejoignez Cyberarchi : 

Centre sportif de la Cité Traëger, entre centre social et équipement sportif

© Cyberarchi 2019

Livré en juin 2009 dans le 18ème arrondissement de Paris par l'agence Lankry architectes, le centre sportif de la Cité Traëger est un équipement inédit dans la capitale dont le double enjeu est d'offrir aux associations du quartier un lieu de réunion tout en développant les structures sportives. Présentation signée Lankry architectes.

 
 
A+
 
a-
 

Le projet s'inscrit dans un programme de rénovation d'un îlot délaissé dans le 18ème arrondissement ; il s'implante dans un lieu en devenir où il incombe aux nouvelles constructions de requalifier l'espace urbain.

Visant à compléter l'offre de services urbains, le projet accueille deux salles de sports (danse et arts martiaux) et leurs annexes ainsi que des locaux polyvalents destinés aux associations du quartier.

La façade du bâtiment est donc pensée comme une fresque ornant cet espace en retrait. En fait, cette façade constitue, d'une part, la vitrine de l'équipement, une paroi transparente dévoilant l'activité interne ; d'autre part, elle est le support de représentation de l'institution qu'elle accueille. Une image imprimée traduit ainsi la vocation de l'édifice.


Parti architectural

Le terrain est complexe. Issu d'une mutation récente de la parcelle, il relie deux rues orthogonales et s'insinue dans la profondeur de l'îlot. La forme alambiquée du terrain devait néanmoins être exploitée non pas subie, le principal enjeu étant d'installer l'ensemble du programme dans le gabarit aérien disponible. Nous avons en effet refusé d'implanter des salles au sous-sol. Compte tenu de l'exiguïté du terrain, cette exigence imposait une optimisation absolue de l'espace. Elle n'a été rendue possible que par la conception particulière de la structure.

Nous avons effectivement développé un dispositif singulier qui consiste à démultiplier les points porteurs, à utiliser une trame structurelle très réduite afin de limiter strictement l'impact de la structure dans le plan et de rejeter les charges à la périphérie de la parcelle, le long des murs mitoyens. Le bâtiment de dix huit mètres de hauteur n'est plus porté que par des poteaux de douze centimètres de diamètre qui conditionnent l'épaisseur des parois latérales.

A cette fine ossature verticale, nous avons associé une puissante structure horizontale. Les planchers sont réalisés au moyen de palplanches qui permettent de franchir la largeur de la parcelle sans aucun point porteur intermédiaire. Il en résulte un bâtiment sans poteaux ni murs, un bâtiment composé de plateaux libres, clairs, généreux.

Ce dispositif structurel libère l'espace et le fonctionnement du bâtiment est alors simple. Chaque plateau se développe autour d'un vaste espace central sur lequel sont greffées les circulations verticales, escaliers et ascenseur. Au-delà de cet assemblage sont disposés des espaces annexes suivant les possibilités offertes par le PLU parisien. Les différentes fonctions se succèdent logiquement, elles s'étagent naturellement des espaces les plus publics vers les espaces plus spécialisés. Au cours de l'ascension, les espaces de circulation et les espaces annexes se réduisent au profit de vastes salles d'activité où, par contraste, l'espace semble dilaté.

La recherche de fluidité et de clarté trouve un écho dans le minimalisme des aménagements intérieurs et dans le choix des matériaux. Les palplanches sont laissées brutes, juste vernies, le cloisonnement intérieur est réduit au strict minimum pour profiter au mieux des vues et de la lumière naturelle (les grandes salles bénéficient d'un double éclairage est / ouest). Nous proposons un projet fondé sur le contrôle, le dosage des éléments primordiaux de l'architecture, la lumière, les vues, les usages et offrant de la poésie avec un minimum d'effets.

Mais comment parler du corps en ville ? Comment proposer une image faisant sens face aux icônes des panneaux publicitaires ? Y a-t-il un corps autre que celui du top model ou de l'athlète bodybuildé ? Nous nous sommes tournés vers Patrick Tosani, artiste dont le travail interroge l'image du corps, l'échelle des objets et nos perceptions. Sa compréhension de notre questionnement a dépassé nos attentes. De notre demande il a créé une rencontre, s'est glissé dans le projet, l'a fait sien et y a insufflé ses propres interrogations.

La mise en scène de l'oeuvre dans le site bénéficie d'un contexte particulier. En effet, la ruelle prolongeant la placette crée des conditions d'approche tout à fait uniques. Les variétés de perception de l'édifice au cours de la journée, au gré des variations de la lumière, du climat, sont infinies. Art ou architecture ? Ici, l'un et l'autre sont conjointement à l'oeuvre ; l'artiste et l'architecte travaillent ensemble. Ici, le projet artistique c'est l'ensemble, le bâtiment, la place, la ruelle...

Nous observons un renversement de valeurs particulièrement réjouissant où la rue dispose d'atouts que n'ont ni les institutions culturelles ni les galeries. Cette proposition est offerte à tous, passants, riverains, utilisateurs.

L'art ne descend pas dans la rue, il la constitue.

Fiche technique

Lieu : 1 Cité Traëger / 19 rue Boinod - Paris 18ème arrondissement
Programme : équipement associatif et sportif composé de trois salles pour les associations, d'une salle de sport et d'une salle de danse.
Surface : 1.500m² Shon
Montant des travaux : 3,3M€ HT
Calendrier : Lauréat concours en juillet 2004 ; début des travaux en septembre 2007 ; livraison en juin 2009
Maître d'ouvrage : Ville de Paris - DJS (Direction de la Jeunesse et des Sports), conducteur de l'opération : SLA 18
Architecte : Lankry Architectes (Thomas Billard, Philippe Lankry, Raëd Skhiri)
Artiste associé : Patrick Tosani
BET structure et façade : VP Green
BET fluides : Espace Temps
Acousticien : Jean-Paul Lamoureux
Economiste : ECRH
Entreprise générale : SRC ; façades : Verre & Métal ; verre imprimé : Interpanne ; palplanche : Arcelor Mittal

Centre sportif de la Cité Traëger, entre centre social et équipement sportif
Centre sportif de la Cité Traëger, entre centre social et équipement sportif
Centre sportif de la Cité Traëger, entre centre social et équipement sportif
Centre sportif de la Cité Traëger, entre centre social et équipement sportif
Centre sportif de la Cité Traëger, entre centre social et équipement sportif
Centre sportif de la Cité Traëger, entre centre social et équipement sportif
Mot clefs
Catégories
CYBER