• Accueil
  •  > 
  • Carreaux en terre cuite : Richard Coeur de Lion s'invite à Batimat
Rejoignez Cyberarchi : 

Carreaux en terre cuite : Richard Coeur de Lion s'invite à Batimat

© Cyberarchi 2019

Les Rairies Montrieux (Hall 7.2, Stand E24), fabricants de carreaux en terre cuite qui tirent leur nom du tout petit village du Maine-et-Loire - Les Rairies - où ils sont installés, n'en finissent pas de réinventer le passé. Et c'est au coeur d'un salon où l'innovation règne en maître qu'ils font revivre un patrimoine oublié, sinon disparu. Explications.

 
 
A+
 
a-
 

Il faut beaucoup de goût pour son métier et un amour immodéré de sa région et de son patrimoine - le Maine en l'occurrence - pour s'engager dans des aventures pareilles. L'entreprise Rairies Montrieux, créée en 1890, est certes coutumière du fait puisqu'elle a bâti sa réputation sur des carreaux unis traditionnels en terre cuite.

Mais avec la collection Genus présentée à Batimat cette année, l'entreprise a entamé un véritable voyage dans le temps et, par voie de conséquence, l'histoire. Cette collection se décline en trois phases. La première permet de rester dans le cadre convenu de la culture de l'entreprise puisqu'il s'agit de carreaux en terre cuite, qui tirent leur origine des modes de fabrication du XVIème siècle. Ils présentent donc une surface très brute qui laisse ressortir les grains, cailloux et agrégats minéraux, "comme les vieilles terres cuites d'antan", un biseautage inversé facilitant la pose à joints serrés et l'épaisseur identique des carreaux permettant tous les calepinages possibles : carrés, rectangles, navettes, hexagones, diagonales... Le nom des deux teintes disponibles - Rabelais (dont le Maine et la vallée de l'Indre furent le terrain de jeu) et Ronsard - laissent cependant entrevoir l'inspiration qui guide ces artisans férus de littérature.

En effet, la deuxième phase sous forme de carreaux incrustés permet un retour en arrière de 300 ans. Il s'agit là de décors incrustés élaborés à la main, selon la même méthode médiévale que les carreaux qui ont servis de référence, issus du XIIIe siècle : un estampage en creux de la forme voulue, que l'on garnit ensuite avec une argile d'un gisement et d'une couleur différente. A ce moment là, ces carreaux conçus au XXIème siècle commencent à raconter une histoire que nul ne s'attend à (re)découvrir à Batimat. Fleur de Lys, cerfs, quintefeuille, rameaux fleuris, chevaliers en sont les motifs.

Le visiteur est alors prêt à recevoir le choc des carreaux émaillés de la série. Selon ses concepteurs, c'est la qualité d'argile du carreau Genus qui "amplifie les effets d'émaillage". "Chaque pièce est unique : l'émailleur passe une couche d'émail puis un voile d'oxyde pour diluer la nuance. Avec la surface irrégulière du support, les passages successifs d'émaux mettent en relief des effets de manière spectaculaires, cuits à très haute température (1 .300°C). Mais au-delà de l'aspect technique, ce sont les représentations, au sens théâtral du terme, qui emportent l'adhésion. Car c'est dans les châteaux de la Loire et dans les abbayes - celle de Fontevrault notamment, à quelques kilomètres des Rairies qui abrite les corps de Richard Coeur de Lion et Aléanor d'Aquitaine - que l'entreprise a trouvé ses modèles. Et c'est tout un bestiaire, du faisan au dragon en passant par le lion couronné, ainsi qu'une description des seigneurs et du petit peuple, dessinés à une époque où l'image était rare et donc porteuse de sens, qui réapparaissent. Le nom des séries, y compris des frises, - Fontevrault, Chenonceau, Serrant - est en soi tout un programme.

Surtout, avec à la clé, sept formats à l'ancienne, trois séries de diagonales et deux couleurs disponibles pour compléter cette gamme de décors incrustés et émaillés, les opportunités de calepinage sont démultipliées. Au point d'ailleurs que Rairies Montrieux ont pris soin d'en réaliser eux-mêmes afin que la richesse insensée des décors désormais possibles n'échappe à personne.

Carreaux en terre cuite : Richard Coeur de Lion s'invite à Batimat
Carreaux en terre cuite : Richard Coeur de Lion s'invite à Batimat
Carreaux en terre cuite : Richard Coeur de Lion s'invite à Batimat
Carreaux en terre cuite : Richard Coeur de Lion s'invite à Batimat
Carreaux en terre cuite : Richard Coeur de Lion s'invite à Batimat
Carreaux en terre cuite : Richard Coeur de Lion s'invite à Batimat
Mot clefs
Catégories
Article précédent  
Article suivant  
< Une  
CYBER