• Accueil
  •  > 
  • Carin Smuts (CS Studio) : une vision particulière de la responsabilité de l'architecte
Rejoignez Cyberarchi : 

Carin Smuts (CS Studio) : une vision particulière de la responsabilité de l'architecte

© Cyberarchi 2019

Le travail mené par Carin Smuts (Le Cap, Afrique du Sud) dans les townships et les campagnes d'Afrique du Sud s'inscrit dans l'histoire sociale de la fin de l'apartheid, qui n'a été complètement supprimé qu'en 1992 après avoir été précédé puis suivi d'une période de grandes violences. Depuis 20 ans, Carin Smuts réunit des lieux sans les lisser sous enveloppe.

 
 
A+
 
a-
 

L'année 1984, cette même année où Carin Smuts a passé son diplôme d'architecte à l'Université du Cap, est traversée d'émeutes raciales tant dans les townships qu'en milieu rural. Il faudra attendre la présidence de Frederik de Klerk en 1989 pour que les dernières lois de l'apartheid soient abolies et que s'engage le processus qui mènera à la nouvelle Constitution de 1992.

Il n'est donc pas anodin de savoir que Carin Smuts a fondé son agence cette même année 1989, avec l'objectif affiché de participer aux nouvelles politiques de développement des quartiers les plus défavorisés. Depuis cette date, le CS Studio est une agence très investie dans l'architecture sociale, en milieu rural et dans les townships du Cap.

Une telle vision de l'engagement de l'architecte demande une méthode et une organisation particulières. CS Studio est d'abord structuré pour couvrir un large champ d'actions : architecture, urbanisme, landscape design, mais aussi assistance à la maîtrise d'ouvrage, études de faisabilité et même fund raising... Riche d'une excellente connaissance de la société des townships, l'équipe aborde les problèmes de la rénovation, de la construction d'équipements ou de logements, selon le niveau de cristallisation du problème qu'elle rencontre. Projet d'architecture il y aura, évidemment, en fin de parcours, mais CS Studio s'engage bien plus en amont, sur le terrain, avec les protagonistes, élus, associations et habitants, pour contribuer au 'mûrissement' politique du programme à définir.

Cette vision très particulière de la responsabilité - l'architecte définit et/ou critique les programmes des projets - se poursuit en aval. CS Studio a pour principe d'intégrer les futurs protagonistes au processus créatif du projet, au stade de la conception, du design et aussi de la construction. Carin Smuts se préoccupe visiblement moins de l'esthétique elle-même que du sens que cette esthétique va conférer au bâtiment construit. Les projets d'habitat ou d'équipement sont discutés avec les habitants, les chantiers fonctionnent en ateliers de formation et quand c'est possible en chantiers de réinsertion, au prix bien sûr d'une implication permanente de l'agence.

Les projets, lieux communautaires et multi purpose centers, ne paraissent jamais finis et leur vocation évolue souvent - mais n'est-elle pas d'apporter au quartier l'espace public ouvert, le moyen d'expression dont il a besoin ? -. L'architecture de Carin Smuts réunit des lieux sans les lisser sous enveloppe, ne cache pas la frugalité des matériaux, laisse sa porte ouverte. Le concept même de 'purpose center', très fréquemment construit dans les villages, est intéressant, qui laisse de côté les programmes bureaucratiques des sociétés développées, où une école ne peut être qu'une école et un terrain de sport forcément réservé à des sportifs, pour imaginer et construire des lieux publics volontairement peu déterminés, flexibles, extensibles, faits pour accueillir une société qui a besoin de construire ses pratiques plutôt que de les normaliser. Les projets sont suivis au long cours par l'agence, qui revient quelques années pour rénover ou régler une extension.

Last but not least, Carin Smuts travaille avec des budgets extrêmement faibles. Cela stimule visiblement la créativité des escouades embarquées à chaque projet. Carin Smuts utilise sa passion de l'art populaire pour faire intervenir ses acteurs, les artistes des townships ou les peintres traditionnels en milieu rural et pas dans une vision simplement ornementale mais pour qu'ils contribuent à la décision collective de 'sortir le projet', malgré et avec les contingences. Un projet de Carin Smuts, proche en cela des travaux d'un Patrick Bouchain ou du groupe Exyzt, produit plus d'énergie culturelle qu'il ne dépense de matière.

Marie-Hélène Contal

Née à Prétoria en 1960, Carin Smuts est diplômée de l'UCT (1984). L'agence CS Studio, fondée en 1989, aborde le projet à toutes les échelles : de grands équipements comme le Purpose Center de Laingsburg Multi ou des extensions de l'Université du Cap mais aussi des foyers ruraux,des salles communales et actuellement le projet de la prison de Caledon-Helderstroom. Spécialiste reconnue du 'low cost housing', Carin Smuts est souvent appelée sur des sites d'intervention similaires à l'étranger, comme au Brésil en 2000, à l'invitation du MST Movement. Elle enseigne en workshop dans de nombreuses universités en Afrique du sud et en Namibie et prend aussi le temps d'écrire, avec le sens de la formule qui caractérise les gens d'expérience : 'Looking for a Valid Identity in the Ashses of Apartheid', RIBA journal, oct 1995.

Lire les autres articles du dossier ' Global Award for sustainable architecture' :

  • 'La seconde édition du Global Award est bien engagée' ;

  • 'Elemental Team pour un Logement Social Dynamique sans la Dette' ;

  • 'Fabrizio Carola : l'humaniste en rupture avec la brutalité modernisatrice coloniale' ;

  • 'Philippe Samyn invente de nouveaux 'indicateurs'' ;

  • 'Rural Studio : le développement durable né de la nécessité à Newburn, Alabama (USA)' ;

  • 'Collection-manifeste : la maison n°1 de Hermann Kaufmann'.

'L'engagement social d'architectes de pays émergents au défi de la Collection Manifeste'
Carin Smuts (CS Studio) : une vision particulière de la responsabilité de l'architecte
Carin Smuts (CS Studio) : une vision particulière de la responsabilité de l'architecte
Carin Smuts (CS Studio) : une vision particulière de la responsabilité de l'architecte
Carin Smuts (CS Studio) : une vision particulière de la responsabilité de l'architecte
Carin Smuts (CS Studio) : une vision particulière de la responsabilité de l'architecte
Carin Smuts (CS Studio) : une vision particulière de la responsabilité de l'architecte
Carin Smuts (CS Studio) : une vision particulière de la responsabilité de l'architecte
Mot clefs
Catégories
Article précédent  
Article suivant  
< Une  
CYBER