• Accueil
  •  > 
  • Campus EDF à Saclay : 3 strates de béton et de verre
Rejoignez Cyberarchi : 

Campus EDF à Saclay : 3 strates de béton et de verre

Jérémy Bernier - ecdm : Copyright 2017

 

Non loin de l'Ecole polytechnique, le campus EDF occupe désormais un morceau de nature du Plateau de Saclay. Réalisé en un seul bloc stratifié, il est l'oeuvre de l'agence ecdm (Emmanuel Combarel Dominique Marrec) avec l'aide au jardin du regretté Pascal Cribier.

 
 
A+
 
a-
 

Le campus EDF s'implante sur le plateau de Saclay, à Palaiseau, dans le quartier de l’École polytechnique. L'agence d'architectes ecdm a préféré un programme en coupe et non en plan. « Le programme s’imbrique en couches superposées pour se développer dans un volume compact qui absorbe la densité de la programmation sans s’étendre sur le paysage alentour. » Autour d'un patio l'espace est « gradé » du bas vers le haut, du public vers l'intime, dans un parallélépipède. Seules la salle d'exposition, à l'avant, et la halle de formation, à l'arrière, s'en détachent.

« Fil rouge » du projet, le rythme de percement des façades, en trois strates, ainsi que leurs revêtements (béton + inox, verre, béton), laisse transparaître le programme. Le Bfup (béton fibré ultra haute performance) habille les étages de formation (aux fenêtres allongées) et les 270 chambres des deux derniers niveaux. Niveau intermédiaire, le restaurant et les espaces de détente sont identifiées par un bandeau de verre plissé. Au pied du bâtiment enfin, « deux autres matériaux, l’inox et le verre, se greffent à ces trois strates pour envelopper la halle technique à l’arrière, la salle d’exposition à l’avant et l’entrée du bâtiment. »

Une retraite pour les employés EDF


Le centre de formation EDF a pour vocation d’accueillir quelques-uns des 160.000 employés du groupe pour un séjour de un à cinq jours dans le cadre de leur formation continue. Cette retraite sur le plateau de Saclay, parfois loin de leur implantation d’origine, est l’occasion pour les personnels d’apprendre et de se former mais aussi de se rencontrer, d’échanger et de se ressourcer pour consolider une culture commune. Le projet comprend des lieux d’accueil, de rassemblement et de sociabilité, mais aussi des lieux de vie et de détente et des chambres.

Le hall est vaste, baigné de lumière et revêtu d’un marbre blanc aussi neutre qu’élégant. Au rez-de-chaussée, un espace bar, suffisamment vaste peut accueillir 1.200 personnes lors des grands événements. Vaste, haute sous plafond et modulable, la salle d'exposition s’adresse aux résidents autant qu’aux passants et est dotée d’un auditorium feutré. La borne d’accueil, le bar et les «buches» en bois qui servent d’assises sur le parvis comme dans le hall ont été réalisés en collaboration avec le collectif Ciguë. 

Au jardin : déjouer la satiété


La nature, le ciel, la lumière s’étalent à perte de vue sur le plateau de Saclay. Comment gérer cette abondance et déjouer un possible sentiment de satiété sur ce site ? Le projet d’ecdm met en scène ce paysage, organise son apparition et sa disparition par des vues cadrées, des panoramas, des masques. Un travail mené avec le jardinier Pascal Cribier dont c'est l’une des dernières réalisations. 

Le campus EDF s’inscrit dans une grande lignée de bâtiments industriels et dans la tradition d’avant-garde d’EDF qui, depuis les centrales nucléaires confiées à Claude Parent, incite les maîtres d’œuvre à la plus grande audace architecturale, technique et industrielle. 

Classé parmi les huit pôles d’innovation les plus importants au monde par Technology Review publiée par le MIT, le cluster Paris Saclay rassemble 15% de la R&D industrielle française dans les hautes technologies. Les grands groupes tels que Danone, Thales, EDF, Safran, PSA, EADS ou Air Liquide et Alcatel sont présents aux côtés de PME innovantes. 

Campus EDF – Plateau de Saclay

Maître d'oeuvre : ecdm
Maître d'ouvrage : EDF
Maître d’ouvrage délégué : SOFILO
BET structure : Jean Pierre Miécaze
BET façade : VP&GREEN
Direction de travaux : CALQ
Paysagiste : APTEC MO (Pascal Cribier, Jean-Marie David)
Economiste : Mazet et associés
BET Fluides : THOR ingéniérie
BET VRD : Setec
Acousticien : AVA
Livraison : décembre 2015
Coût des travaux : 70 millions d’euros HT 


L.P

Campus EDF
Campus EDF
Campus EDF
Campus EDF
Campus EDF
Campus EDF
Campus EDF
Mot clefs
Catégories
CYBER