• Accueil
  •  > 
  • C'est à Lens (62) que naîtra, en 2009, l'antenne du Louvre
Rejoignez Cyberarchi : 

C'est à Lens (62) que naîtra, en 2009, l'antenne du Louvre

C'est donc à Lens (Pas-de-Calais) que sera créée l'antenne du Musée du Louvre a annoncé Jean-Pierre Raffarin, premier ministre, fin novembre. «Cette décision est une décision de mémoire et d'avenir pour ce que ce territoire a donné au pays et pour ce que ce pays doit au territoire», a-t-il déclaré à cette occasion, évoquant le besoin «d'équité culturelle du territoire».

 
 
A+
 
a-
 

Lens, au coeur d'un bassin de population de 500.000 habitants a parfaitement su, depuis 2003 (date de sa candidature) jouer sur cette notion d'équité.

«Accueillir le Louvre à Lens serait un formidable outil pour faciliter l'accès à la culture du plus grand nombre et développer l'attractivité culturelle, facteur de développement économique et social, de notre Région», argumentait la ville. Son implantation, au coeur de l'ancien bassin minier qui rencontre aujourd'hui encore des difficultés sociales et économiques importantes, serait un acte fort de reconnaissance de la richesse humaine de notre territoire. Un argument auquel le premier ministre semble donc avoir été sensible.

C'est à ce titre que la ville avait proposé un ancien site minier, la fosse 9/9bis de plus de 20 hectares, comme lieu d'installation de l'antenne du Louvre. Cet ancien carreau de fosse, situé à l'ouest de la commune, offre notamment la possibilité d'accueillir un bâtiment de grande envergure dans un environnement de choix puisque l'ancien terril reconquit par la végétation sera un lieu de promenade des plus agréables jouxtant les futurs jardins du musée. La proximité du centre-ville, des parkings du stade Félix-Bollaert et de la gare ne gâtait en rien la qualité du site.

L'antenne du Louvre que souhaite créer la ville se composerait de quatre espaces :

· un espace d'exposition pour les fonds d'oeuvres permanentes, issus des collections du Louvre de Paris (2 000 à 3 000 m²)
· un espace dédié aux expositions temporaires (2 000 à 3 000 m²)
· un espace destiné aux enfants, collégiens, lycéens, enseignants, universitaires, ...axé sur la découverte et la connaissance des arts (4 000 à 5 000 m²)
· un jardin entourant le bâtiment où pourront être exposées des sculptures.

«Ce projet aura une dimension architecturale exceptionnelle», a expliqué Jean-Pierre Raffarin

La future antenne du Musée du Louvre accueillera en permanence environ 600 pièces, pour beaucoup actuellement dans les réserves du musée parisien et non exposées, faute de place.

Mot clefs
Catégories
Article précédent  
Article suivant  
< Une  
CYBER