• Accueil
  •  > 
  • Bruxelles valorise son patrimoine industriel
Rejoignez Cyberarchi : 

Bruxelles valorise son patrimoine industriel

© Art & Build architects : Copyright 2017

Docks Bruxsel vient méamorphoser une friche industrielle en un nouveau quartier mixte, dynamique et convivial situé en entrée de ville. Une opération menée par l’agence bruxelloise Art & Build Architects sur un site imprégné par son histoire.

 
 
A+
 
a-
 

Docks Bruxsel est d'abord un projet urbain, dans un contexte qui ne l’est pas. D'une friche industrielle désaffectée doit naitre une nouvelle urbanité : des places et des rues bordées de bâtiments à vocation commerciale. Une urbanité qui doit résoudre la question du lien naturel entre le niveau du quai des Usines et celui du boulevard Lambermont, et légitimer la présence de la mobilité douce qui y fait cruellement défaut.

Le projet de l'agence Art & Build architects exprime une urbanité qui développe l'ambition de la mixité, avec un pôle de grands commerces spécialisés, d'événements, de loisirs et d'activités productives ; et de l'activité : c'est un lieu où l'on passe du temps, où l'on vient se détendre en famille, où l'on se donne rendez-vous, où l'on travaille, où il se passe toujours quelque chose.

 

Témoin de la pensée utopiste de Godin

 

Ce défi ancre ses racines dans le contexte du projet : le patrimoine, le site des anciennes usines de fabrication des poêles Godin est la mémoire du 1er bassin industriel bruxellois, et le témoin de la pensée progressiste « utopiste » de Jean-Baptiste Godin ; l'eau, le Canal de Willebroek borde le projet au nord, la Senne borde le projet au Sud ; la Senne, enterrée à cet endroit, conserve dans l'inconscient collectif bruxellois une sympathie naturelle et le fantasme de sa mise à ciel ouvert.

Le port de plaisance de Bruxelles rappelle aussi que le Canal est promis à d'autres développements que celui réservé à la seule industrie ; le végétal (Domaine Royal, sur l'autre Rive du Canal) ; l'entrée de ville avec le Pont Van Praet, proue du projet ; la mobilité ; les infrastructures logistiques de type portuaire ; enfin un des deux incinérateurs de la Région Bruxelloise. Un contexte chargé donc, auquel vient se greffer une ambition supplémentaire, celle d'en faire un projet exemplaire à l'échelle européenne en matière de développement durable.

 

Le patrimoine industriel dans les gènes

 

Pôle de grands commerces spécialisés, de loisirs et d'activités productives, Docks Bruxsel présente une superficie globale de 54.000 m² hors-sol, hors parkings, dédiés aux commerces, y compris horeca (Hôtellerie, Restauration et Cafés), aux loisirs, y compris cinémas, et aux activités productives : artisanat et/ou production de biens immatériels. Il est composé de 8 bâtiments distincts sur une hauteur de 4 niveaux, séparés par des espaces apparentés à des rues et des places. Une majorité de ces espaces sont couverts et protégés des intempéries par une vaste verrière (10.000 m²).

Situé au nord de Bruxelles, le projet porte naturellement dans ses gènes la question du patrimoine industriel. A la fois le patrimoine construit au travers de la conservation et la reconversion des bâtiments existants jugés remarquables, mais aussi le patrimoine immatériel, au travers de l’évocation de l’usine de fabrication des poêles Godin qui y était installée.

Le bâtiment dit « la Cathédrale » est le principal qui ait été conservé. Ancienne indiennerie, sa structure en bois avait été renforcée en son temps par Jean-Baptiste Godin pour permettre le stockage et l’exposition des différents modèles de poêles. Il est devenu un élément charnière de la composition urbanistique du projet Docks Bruxsel, et une entrée symbolique.

 

L.P

Bruxelles valorise son patrimoine industriel
Bruxelles valorise son patrimoine industriel
Bruxelles valorise son patrimoine industriel
Bruxelles valorise son patrimoine industriel
Bruxelles valorise son patrimoine industriel
Bruxelles valorise son patrimoine industriel
Bruxelles valorise son patrimoine industriel
Bruxelles valorise son patrimoine industriel
Bruxelles valorise son patrimoine industriel
Mot clefs
Catégories
CYBER