• Accueil
  •  > 
  • Bruno Rollet en-serre le Parc des Lilas de Vitry
Rejoignez Cyberarchi : 

Bruno Rollet en-serre le Parc des Lilas de Vitry

© Cyberarchi 2019

Valoriser le Parc des Lilas à Vitry-sur-Seine, tel fut le défi lancé à Bruno Rollet, un architecte de 44 ans, par le Conseil Général du Val de Marne, il y a un an. Défi qui manifestement a été brillamment relevé, pour ceux qui ont connu le site avant sa transformation. Suivez le guide !

 
 
A+
 
a-
 

D'une superficie de 100 hectares, de grandes étendues constituées de parcelles de terrain «en lanières» - dont 38 sont aujourd'hui ouvertes au public - le parc se situe sur «le plateau» de Vitry-sur-Seine, au dessus d'anciennes carrières de gypse. C'est un espace campagnard aux portes de Paris, composé de parcelles de nature différente : jardinées, bâties, en friche pour les anciennes pépinières, ou encore cultivées à titre professionnel, où alternent lilas et champs de blé, herbes folles et petits espaces cultivés. Espace quasi naturel et en partie hostile pour l'homme, il devait être amadoué, sinon dompté.

En novembre 2004, la Direction des Espaces verts et des Paysages du Conseil Général du Val de Marne confie, à Bruno Rollet, une mission d'assistance à la maîtrise d'ouvrage sur l'aménagement de ce parc en vue de l'installation d'éléments de confort pour l'été 2005. Sa mission a porté essentiellement sur l'accueil du public, la construction d'espaces couverts pour des familles et des sanitaires publics.

Au vu de l'étude dont l'idée générale était basée sur l'utilisation de «serres agricoles», le maître d'ouvrage (la direction des Espaces verts) a élargi en mai 2005 la mission de Bruno Rollet à la maîtrise d'oeuvre, l'objectif immédiat étant l'amélioration du confort des promeneurs soit une serre pour l'accueil du public, neuf serres pour les pique-niques, trois serres tunnel pour «emballer» les cabines sanitaires. Le temps de fabrication du parc, soumis au rythme des libérations foncières, ne permettait pas en effet de travailler sur un état définitif, mais bien sur un processus souple, évolutif, en développant les qualités paysagères du site. Bruno Rollet achève l'aménagement avec une réponse légèrement décalée et l'ouverture au public est effective, depuis le 30 juin 2005.

Il convient de souligner la volonté du maître d'ouvrage de faire appel à un architecte pour un aménagement tel que celui du Parc des Lilas. L'espace, en rupture avec la ville, en rupture avec le temps (à seulement 5 km du périph.) a visiblement inspiré Bruno Rollet, respectueux de la mémoire du lieu d'où son idée de disposer dans le parc des «serres agricoles». Si les jardiniers fabriquent leurs cabanons avec du bois, de la tôle, du verre, du plastic, des briques et des parpaings, celles ci sont résolument contemporaines avec des matériaux à base de résine, de polycarbonate, de verre coloré et de... canisses. Leur forme et le matériau évoluent selon qu'il s'agit de la serre d'accueil ou des serres pique-nique.

L'originalité de la démarche de l'architecte réside dans l'installation de serres facilement démontables, par ailleurs d'un coût modique. Fabriquées en Belgique par la société A.C.D, elles reviennent à 1.500 euros la serre tunnel, 3.565 euros la serre pique-nique et 11.535 euros pour la serre destinée à l'accueil du public. Elles offrent, dit-il, "une architecture de volumes" et même un "dialogue entre des volumes". L'architecte a travaillé sur le "détournement" et la disposition sur le terrain de ce type de construction habituellement utilisé en pépinières pour l'agriculture. Le maître d'ouvrage a adhéré à la proposition de l'architecte de ne pas "dessiner de façon définitive du provisoire" et de profiter de l'été pour "essayer" et tester les aménagements auprès du public. Implantées nord / sud, la serre-accueil du public est un repère pour les visiteurs qui y trouveront le plan du parc et des informations sur ses ressources ainsi que le programme des manifestations.

Bruno Rollet a également réalisé l'agrandissement et une transformation de la Maison pour Tous du Noyer Renard, à Athis-Mons (Essonne), puis des logements sociaux à Paris, une crèche (encore en chantier) également à Paris et un hôtel d'entreprises dans les Yvelines.

Pour s'y promener :
Parc départemental des Lilas de Vitry-sur-Seine (94)
Rue Lemerle Vetter
94400 Vitry
Renseignements : 01.43.99.82.80

Pour y accéder :
Bus : ligne 132 RATP - Arrêt : Jean-Jacques Rousseau
accès Rue Lemerle Vetter
Bus : ligne 393 RATP - Arrêt : Piscine
Rue Julian Grimau

Bruno Rollet en-serre le Parc des Lilas de Vitry
Mot clefs
Catégories
Article précédent  
Article suivant  
< Une  
CYBER