• Accueil
  •  > 
  • Bordeaux : la Cité des Civilisations du Vin prend corps
Rejoignez Cyberarchi : 

Bordeaux : la Cité des Civilisations du Vin prend corps

© Cyberarchi 2019

A l'occasion de la fin des travaux de fondation et du démarrage de la partie visible du chantier de la Cité des Civilisations du Vin à Bordeaux, l'association de préfiguration, maître d'ouvrage, faisait le point sur le projet en présence d'Anouk Legendre architecte associée au sein de l'agence X-TU et maître d'oeuvre.

 
 
A+
 
a-
 

Le chantier a débuté en décembre 2013 par la préparation du terrain et, après l'implantation de 300 pieux de 50 à 120 cm de diamètre jusqu'à 30 mètres de profondeurs, la futur Cité des Civilisations du Vin devrait maintenant prendre forme, avec une livraison prévue pour mars 2016. Cela devrait notamment être rendu possible par l'utilisation d'une charpente de 700 arcs en lamellé-collé, à même de donner au bâtiment ses formes courbes et fluides.

Constitué d'une charpente de 700 arcs en lamellé-collé et recouvert par 3 000 panneaux en aluminium sérigraphié et 900 plaques de verre, ce futur bâtiment que la municipalité a souhaité emblématique de la tradition comme de la modernité du terroir bordelais, pioche allégrement ses éléments dans l'Histoire du vin, pour en tirer un assemblage harmonieux et évocateur.

Par sa localisation d'abord, à proximité immédiate de la Garonne, dans cet ancien quartier industriel des Bassins à Flots en plein renouveau et qui vient souligner l'alliance ancestrale avec le fleuve pour le transport des tonneaux. Par ses matériaux ensuite, et son utilisation massive du bois, indispensable aussi bien à la culture de la vigne qu'au vieillissement du vin. Par sa forme, évocation d'un « élément liquide », rappelant « le mouvement du vin que l'on fait tourner dans le verre avant de le déguster » selon les mots d'Anouk Legendre, mais aussi par sa robe, doré, ondulante, qui joue avec la même lumière que celle que l'on aperçoit dans son verre avant de le porter à ses lèvres.

A l'intérieur, les visiteurs découvriront au fil d'un parcours immersif, multi-sensoriel et interactif de 23 modules thématiques tout ce qui fait le vin : l'histoire de la vinification ou de son commerce, mais aussi celle de sa construction culturelle à travers le monde. La scénographie, conçue par l'agence anglaise Casson Mann, accompagnera la structure du bâtiment : la charpente en bois, apparente, vient guider le visiteur sur son parcours en spirale et soutien l'ombrière au dessus du plateau scénographique.

 


Point d'orgue annoncé de la visite : le belvédère, en haut de la tour qui abritera la partie plus administrative du programme, à 45 mètres de hauteur, et depuis lequel on pourra observer le terroir bordelais en dégustant - forcément, mais pas uniquement - la production locale... Ambition affichée : faire jouer à plein « l'effet Guggenheim » et attirer 425 000 visiteurs par an, pour un coût global de 63 M€ (dont 23 % de financements privés sous la forme de mécénat).


Par Patrick Guyennon

 

Bordeaux : la Cité des Civilisations du Vin prend corps
Bordeaux : la Cité des Civilisations du Vin prend corps
Bordeaux : la Cité des Civilisations du Vin prend corps
Bordeaux : la Cité des Civilisations du Vin prend corps
Bordeaux : la Cité des Civilisations du Vin prend corps
Bordeaux : la Cité des Civilisations du Vin prend corps
Mot clefs
Catégories
CYBER