• Accueil
  •  > 
  • Batimat 2005 : développement durable d'Internet et d'exposants souvent novateurs
Rejoignez Cyberarchi : 

Batimat 2005 : développement durable d'Internet et d'exposants souvent novateurs

© Cyberarchi 2019

Ne disposant toujours pas de chiffres précis Dominique Tarrin, directeur de Batimat, n'osait pas s'aventurer lundi 14 novembre en soirée, à tirer un premier bilan précis de l'édition 2005, qui s'est déroulée cette année du 7 au 12 novembre. Quelques enseignements peuvent néanmoins être tirés.

 
 
A+
 
a-
 

L'un d'eux est l'influence grandissante de l'usage d'Internet, qui a eu un effet là où on ne l'attendait pas forcément. En effet, Dominique Tarrin note une hausse "à la louche" de 25% des visiteurs préenregistrés, la très grande majorité via Internet et la plupart émanant de professionnels. Première conséquence, ces visiteurs sont dûment badgés lors de leur parcours sur le salon et donc parfaitement identifiés (via les lecteurs de badge) par les exposants. Lesquels se félicitent donc d'une hausse des contacts utiles. A noter pour la petite histoire que sont apparus aux abords du salon en fin de semaine des revendeurs d'invitations papier - comme autour des terrains de foot - et que les prix ont énormément chuté entre vendredi et samedi, passant de 20 euros (au lieu de 45 euros le ticket en caisse) à 9, voire 5 euros le samedi matin. L'informatisation en cours, depuis 2001 mais particulièrement notable cette année, mettra sans doute bientôt fin à ce petit commerce de détail illégal.

Une baisse donc, si elle est avérée, qui reste étonnante. Dominique Tarrin note d'ailleurs également une petite baisse du nombre de professionnels franciliens, selon lui réticents à affronter les embouteillages de la Porte de Versailles liés aux travaux du tramway. Pour mémoire, les visiteurs d'Ile de France avaient représenté 31,5% des visiteurs français en 2003. Il y a deux ans, malgré un contexte économique général en demi teinte, le nombre de visiteurs du salon avait frôlé le demi million de visiteurs, soit un total de 475.327 entrées (+4% par rapport à 2001) dont 17% de visiteurs étrangers (+5,5% par rapport à 2001). En 2005, le secteur du bâtiment est en plein boom, les besoins de construction dans le pays n'ayant jamais été aussi importants depuis la reconstruction des 30 glorieuses. Une augmentation de la fréquentation, plutôt qu'une baisse, aurait donc été dans l'ordre des choses.

Les visiteurs étrangers sont particulièrement présents les premiers jours du salon (un quart des visiteurs le lundi sont des étrangers cette année encore). En 2003, le nombre de ceux venus des pays du Moyen-Orient et de l'Asie avait connu une hausse spectaculaire (+46%). Ils sont revenus en 2005. En témoigne la visite samedi de M.Hjira, ministre de l'Habitat du Maroc, en compagnie de l'ambassadeur du Maroc en France. A noter d'ailleurs que le Maroc organise fin novembre à Paris un salon intitulé "Construire votre maison au Maroc". Le développement de l'immobilier, et donc de la construction au Maroc, semble donc alimenté en partie par des investisseurs français.

En tout état de cause, le ministre marocain est la seule personnalité politique à avoir fait le déplacement cette année. Aucun ministre français n'est venu. Jean-Louis Borloo, ministre de la Cohésion sociale devait y faire un tour. Il en fut certainement empêché par les troubles en banlieue.

Que retenir encore de ce salon ? Les exposants se sont appropriés le thème du développement durable, souvent judicieusement, au travers de leurs produits et des solutions proposées. Le résultat est moins convaincant au niveau des conférences ou des stands institutionnels qui ont, dans l'ensemble, retourné dans tous les sens les questions posées par ce vaste sujet sans y répondre précisément ou concrètement. Le professionnel - artisan, entrepreneur ou architecte - aura ainsi fait des découvertes étonnantes (une future isolation en fibre de banane...) au hasard de sa visite mais sans que se dessine véritablement une action globale et cohérente à la hauteur de l'enjeu alors même que justement ces conférences ont montré à quel point des pays étrangers y sont parvenus ; les bisbilles entre association HQE et Conseil de l'Ordre des architectes par conférences interposées ainsi que la timidité des politiques conduites en France auront été à ce sujet édifiantes. Qu'on en juge, alors même qu'était présentée sur Batimat une conférence très suivie sur la RT 2005, qui ne sera mise en oeuvre qu'à l'été prochain, un nombre étonnant d'industriels et de fabricants présentaient des produits qui l'anticipait largement, voire qui anticipait même celle de 2010. Bref, à Batimat, chacun a pu constater un dynamisme et une prise de conscience du secteur de la construction dans ce domaine. Dynamisme qui va de pair avec un fort investissement en recherche et développement auquel l'image prêtée au secteur ne rend pas grâce. De quoi méditer donc.

A retenir encore le succès, selon Dominique Tarrin, des rendez-vous d'affaires, un nouveau service instauré cette année pour organiser les rencontres entre industriels et prescripteurs autour de projets (plus ou moins) précis. Après quelques ratés, selon ce qui nous a été rapporté, dues à la nouveauté du concept le premier jour, le système a ensuite montré toute son efficacité, des exposants (industriels le plus souvent) ayant ainsi effectué jusqu'à une cinquantaine de rencontres qualifiées avec des maîtres d'ouvrage ou des maîtres d'oeuvre.

Un développement des services sur Batimat qui s'inscrit tout à fait dans l'avenir du secteur de la construction. C'est ainsi que, pour la première fois, un cabinet d'avocats spécialisés avait son stand à Batimat. La juridiciarisation du secteur trouvait là sa parfaite illustration et démontrait encore, si nécessaire, l'adéquation du salon avec le secteur dont il entend être la vitrine obligée.

Rendez-vous donc est pris pour la 26ème édition de Batimat, du 5 au 10 novembre 2007.

Batimat 2005 : développement durable d'Internet et d'exposants souvent novateurs
Batimat 2005 : développement durable d'Internet et d'exposants souvent novateurs
Batimat 2005 : développement durable d'Internet et d'exposants souvent novateurs
Batimat 2005 : développement durable d'Internet et d'exposants souvent novateurs
Batimat 2005 : développement durable d'Internet et d'exposants souvent novateurs
Mot clefs
Catégories
Article précédent  
Article suivant  
< Une  
CYBER