• Accueil
  •  > 
  • Bastide, un espace dans le temps
Rejoignez Cyberarchi : 

Bastide, un espace dans le temps

© CRWEARECONTENTS : Copyright 2017

 

Afin de créer un espace où l'on puisse « sentir le doux passage du temps », la maison de beauté et de bien-être Bastide a fait appel à Amelia Tavella pour la réalisation de sa première boutique, en plein coeur d'Aix-en-Provence.

 
 
A+
 
a-
 

Afin d’imaginer un endroit dédié aux soins du corps, Amelia Tavella a travaillé sur la proximité d’un minéral et d’un végétal, du calcaire et du pin, de l’ambre et de la figue. Il ne s’agit pas d’inventer une Provence fantasmée, idéale et parodique, mais de retrouver ces sensations d’enfance commune à tous les natifs méditerranéens : « la manière qu’ont la sensation et l’émotivité de creuser le temps. » 

Amelia Tavella s’emploie donc à retrouver le temps perdu en mettant, d’emblée, la boutique en difficulté par l’installation, en son plein centre, d’un grand lavoir : un chef d’œuvre artisanal taillé d’une pièce dans la pierre et assorti de laiton. Il suffit d’une caresse à la surface du calcaire patiné pour que jaillisse l’eau dans ce bassin central rappelant le labeur des femmes. Cet objet central évoque les lavandières qui se retrouvaient au lavoir où, exécutant une tâche difficile et épuisante, elles parlaient entre elles, inventaient une communauté féminine à l’abri du regard des hommes. Mais ici, même les hommes seront conviés, s'ils savent faire preuve d'humilité.

 

Une déambulation insolite, une rêverie

 

Un liseré rouge ambré cerne, tel une couture dont des clous de laiton aixois frappent les angles, le sol de la pièce dans un rappel discret de la charte graphique de Bastide, maison de beauté et de bien-être d'Aix-en-Provence. Les mains courantes de laiton évoquent presque des fils d’or. C’est par ces derniers qu’on gagne le fond de la boutique. Là, un complexe assemblage de miroirs biseautés dans des niches de pierre massive reflète des voûtes, échos de cette grande arche séparant les deux espaces de la boutique.

Cette mise en espace propose de faire de la boutique un lieu de passage mais aussi de pause : lieu de rencontres, de dialogues, de perte de temps. Amelia a fait en sorte de détourner légèrement la dimension utilitaire du lieu afin d’y permettre une déambulation insolite, une rêverie.

Amelia Tavella a reçu le Prix de la Jeune Femme Architecte en 2016 pour l’ensemble de ses constructions. Sa signature implicite consiste en l’emploi de matériaux nobles et contextuels dont la beauté sera révélée par le travail des artisans.

 

L.P

 

Bastide, un espace dans le temps
Bastide, un espace dans le temps
Bastide, un espace dans le temps
Bastide, un espace dans le temps
Bastide, un espace dans le temps
Bastide, un espace dans le temps
Bastide, un espace dans le temps
Mot clefs
Catégories
CYBER