• Accueil
  •  > 
  • AZC et SPLAAR à la reconquête du canal de l’ourcq
Rejoignez Cyberarchi : 

AZC et SPLAAR à la reconquête du canal de l’ourcq

Sergio Grazia : Copyright 2019

 

A Paris, sur les bords du canal de l’Ourcq, l’agence AZC (Grégoire Zündel et Irina Cristea) en collaboration avec l’agence SPLAAR (Sandra Planchez) vient de livrer un immeuble de 60 logements et plusieurs commerces. L’ensemble respire la simplicité et la sobriété. 

 
 
A+
 
a-
 

Dans le cadre du projet du Grand Paris, à Pantin, sur le même îlot,  l’agence SPLAAR a déjà conçu un immeuble de 60 logements. La collaboration avec AZC fait naître un nouveau projet qui avoisine le précédant. Un petit air de famille entre les voisins ? Pas vraiment mais une belle complémentarité qui enrichit les bords du canal.

 

Au fil de l’eau

 

La parcelle qui longe le canal de l’Ourcq est exceptionnelle. En effet, l’emplacement profite d’un cadre portuaire ainsi qu’un passé industriel, le tout dans un entourage urbain où le paysage et les constructions se croisent naturellement. De couleur blanche, l’édifice qui comporte des logements collectifs, nous rappelle par moments les constructions portuaires. 

Cependant, le projet qui est le fruit d’une collaboration, devrait aller au-delà d’une simple association. Selon les architectes, cette démarche leur a permis « de réfléchir de manière à la fois libre et prospective sur la question du logement, dans une réelle diversité de dispositifs volumétriques, duplex, lofts, maisons, terrasses, balcons loggias, jardins… ». Un vrai travail d’équipe qui a porté ses fruits.

 

Témoin du temps qui passe

 

Le nouvel édifice propose une forme qui superpose subtilement les divers plateformes et qui fait rejaillir une belle variété architecturale. Cette dernière compose une réponse franche aux différentes exigences qu’elles soient dues à l’échelle territoriale du site ou au caractère domestique des programmes.

L’ensemble épuré se distingue à première vue par le choix des matériaux qui semblent de qualité. Les intérieurs lumineux procurent aux différents logements une grande spatialité et les lignes pures augmentent la sensation de générosité. Selon les architectes : « la présence du socle a pour objectif de protéger les logements des nuisances sonores générées par la rue et la promenade du Canal. L’objectif des deux bâtiments est de créer des doubles orientations, des traversées visuelles et des transparences à tous les niveaux à travers l’îlot. »

Les façades tramées créent de délicieux vides et pleins où l’ombre et la lumière jouent un rôle important. Les garde-corps des balcons ajourés telles des dentelles confèrent à l’édifice une subtile fragilité qui s’oppose agréablement avec la frugalité de l’ensemble. Au bord du canal de l’Ourcq, le travail qu’ont mené conjointement le duo AZC et SPLAAR est tout simplement éloquent.

 

Sipane Hoh  

Canal de l’Ourcq
Canal de l’Ourcq
Canal de l’Ourcq
Canal de l’Ourcq
Canal de l’Ourcq
Canal de l’Ourcq
Canal de l’Ourcq
Canal de l’Ourcq
Canal de l’Ourcq
Mot clefs
Catégories
CYBER