• Accueil
  •  > 
  • Aux Batignolles, textures et imbroglio de lignes pour un immeuble de bureaux
Rejoignez Cyberarchi : 

Aux Batignolles, textures et imbroglio de lignes pour un immeuble de bureaux

Sergio Grazia : Copyright 2018

Le quartier dynamique de Clichy-Batignolles vient de se doter d’un immeuble de bureaux atypique. Signé d’une équipe de choc constituée par les deux agences d’architecture Brenac & Gonzalez & Associés et de Chartier-Dalix, l’immeuble, qui se positionne en bordure du faisceau ferroviaire, présente de nombreux atouts.

 
 
A+
 
a-
 

L’édifice qui participe à la régénération du quartier parisien de Clichy-Batignolles, se caractérise en partie par la couverture du réseau ferré menant à la gare Saint-Lazare. Dans cet environnement mixte qui croise subtilement les programmes et les services, le projet de bureaux du duo Brenac & Gonzalez et Chartier-Dalix offre une écriture unique qui se démarque de ses voisins.

 

Les strates géologiques

 

Le bâtiment est reconnaissable de loin. Alors que certains de ses voisins affichent une couleur immaculée, le Lot 07 comporte un édifice de couleur sombre. La curiosité du visiteur est donc aiguisée de loin, la visite de l’intérieur avec toutes les coutures révèle ainsi une intéressante découverte doublée d’exceptionnels panoramas.

Tandis que l’édifice s’étale sur la totalité de la parcelle, l’absence de monotonie interpelle. En effet, nous sommes en présence d’un immeuble qui habite le lieu et tisse de liens réfléchis avec le contexte particulier où il se trouve. Un coup de génie dû à plusieurs facteurs que les architectes ont manié avec brio. Notons par exemple les espaces extérieurs et intérieurs qui s’entremêlent sur toutes les faces du bâtiment et offrent une fluidité d’usage ainsi qu’une continuité visuelle qui s’étend du rez-de-chaussée jusqu’à la toiture.

L’ensemble ressemble de loin à un corps tellurique où, à l’image d’une sédimentation, une multitude de bandes  participe à accentuer les lignes horizontales. A chaque étage, les niveaux se détachent les uns des autres par amoncellements et espacements créant une succession de terrasses avec des vues sur les environs. Quant à la partie arrière du bâtiment, elle présente une façade qui jouit d’un spectacle urbain rythmé par le mouvement perpétuel des trains. Une scène d’une extrême rareté où les utilisateurs des lieux profitent d’un tableau parisien  animé.

 

Vue sur train miniature

 

« On ne travaille pas au bord des voies comme on travaillerait ailleurs. La mise en scène du grand paysage permet d’offrir un rapport au vide qui devient une expérience kinesthésique. L’utilisateur profite du lieu dans son quotidien, il transforme ses habitudes de travail dans une relation intérieure – extérieure, favorisée par les connexions horizontales et verticales. » Racontent les architectes.

A cette mise en scène exceptionnelle s’ajoute un atout de taille, l’enveloppe du bâtiment. Les façades sont composées d’une alternance de lignes horizontales, formées par des bandes vitrées et d’autres pleines. Ces dernières sont habillées de terre cuite émaillée, un matériau faisant référence aux bâtiments industriels qui jalonnent les réseaux ferrés. Il s’agit d’une peau qui change de teinte avec la luminosité selon l’heure de la journée, offrant à l’ensemble un scintillement considérablement discret mais très appréciable. Un dynamisme charmant composé de modules réalisés sur mesure anime ainsi le projet.

Une réflexion sur la domesticité des espaces de travail a conduit les architectes à concevoir un parcours favorisant convivialité et usages spontanés. Les intérieurs sont lumineux et spacieux, plusieurs procédés comme la dalle thermique participent activement à l’augmentation de la performance thermique du bâtiment. Le restaurant qui occupe le cœur même de l’ensemble ne déroge pas à la règle, à la fois lumineux et spacieux, il est conçu à l’image du reste  avec une grande justesse.

Le quartier de Clichy-Batignolles s’est doté ainsi d’une perle qui participe au rayonnement de l’ensemble.

 

Sipane Hoh

 

 

Aux Batignolles, textures et imbroglio de lignes pour un immeuble de bureaux
Aux Batignolles, textures et imbroglio de lignes pour un immeuble de bureaux
Aux Batignolles, textures et imbroglio de lignes pour un immeuble de bureaux
Aux Batignolles, textures et imbroglio de lignes pour un immeuble de bureaux
Aux Batignolles, textures et imbroglio de lignes pour un immeuble de bureaux
Aux Batignolles, textures et imbroglio de lignes pour un immeuble de bureaux
Aux Batignolles, textures et imbroglio de lignes pour un immeuble de bureaux
Aux Batignolles, textures et imbroglio de lignes pour un immeuble de bureaux
Aux Batignolles, textures et imbroglio de lignes pour un immeuble de bureaux
Aux Batignolles, textures et imbroglio de lignes pour un immeuble de bureaux
Aux Batignolles, textures et imbroglio de lignes pour un immeuble de bureaux
Aux Batignolles, textures et imbroglio de lignes pour un immeuble de bureaux
Aux Batignolles, textures et imbroglio de lignes pour un immeuble de bureaux
Aux Batignolles, textures et imbroglio de lignes pour un immeuble de bureaux
Aux Batignolles, textures et imbroglio de lignes pour un immeuble de bureaux
Aux Batignolles, textures et imbroglio de lignes pour un immeuble de bureaux
Aux Batignolles, textures et imbroglio de lignes pour un immeuble de bureaux
Aux Batignolles, textures et imbroglio de lignes pour un immeuble de bureaux
Aux Batignolles, textures et imbroglio de lignes pour un immeuble de bureaux
Aux Batignolles, textures et imbroglio de lignes pour un immeuble de bureaux
Aux Batignolles, textures et imbroglio de lignes pour un immeuble de bureaux
Aux Batignolles, textures et imbroglio de lignes pour un immeuble de bureaux
Mot clefs
Catégories
CYBER