• Accueil
  •  > 
  • Au Maroc, le siège d'une grande entreprise se fond dans la nature
Rejoignez Cyberarchi : 

Au Maroc, le siège d'une grande entreprise se fond dans la nature

© Cyberarchi 2020

Au Maroc, rares sont les projets de construction qui visent une certification environnementale aussi ambitieuse : LEED pour Leadership in Energy and Environmental Design. L'OCP n'a pas fait dans la demi-mesure pour le siège de sa fondation située à Rabat. L'architecte, Taoufik El Oufir, a exploité toutes les techniques possibles pour faire de ce bâtiment un exemple à suivre.

 
 
A+
 
a-
 

L'Office National des Phosphates représente un élément moteur du paysage industriel marocain et une institution dont le prestige est dû non seulement à l'importance économique du groupe mais aussi aux valeurs partagées au sein de ce dernier. Parmi ces valeurs, à part celles liées aux impératifs économiques, figurent au premier plan la responsabilité sociale et le respect de l'environnement, matérialisé dans les investissements sociaux, culturels et dans ceux liées au développement durable.

La volumétrie générale du projet s'intègre dans la forme triangulaire du terrain et, du point de vue symbolique, s'inspire discrètement du logo du groupe, en réinterprétant le module triangulaire (dent de requin, fossile courant des phosphates) qui compose l'étoile centrale de l'emblème. L'idée de volume elliptique présent, dans le siège historique de Rabat est réinsérée dans le projet dans le but d'accueillir le Pavillon de la Présidence, élément-clé de la composition architecturale. Un autre volume, séparé du premier et qui suit toujours une trajectoire elliptique, sert a abriter les bureaux destinés à la direction de la Fondation. Par ailleurs, un troisième volume, séparé des deux premiers par un plan d'eau en intégrant la salle de conférences et les bureaux du personnel de la Fondation.

Le concept architectural proposé est lié à une discrète horizontalité des volumes intégrés d'une manière harmonieuse au site. L'ampleur des auvents, la pondération des volumes, la linéarité de leurs surfaces couvertes en pierre blanche avec certains murs végétalisés et la relation ouverte entre architecture et nature dégagent un air de sérénité accompagné d'une discrète solennité.

Discrétion et intégration urbaine

L'une des visions stratégiques du projet est la discrétion du bâtiment liée à une intégration urbaine harmonieuse qui protège l'environnement avec un système écologique.

La proposition architecturale matérialise cette discrétion, en séparant les volumes, ce qui favorise le développement horizontal de l'ensemble et permet des échappées visuelles - entre les divers corps de la construction, et vers les espaces verts qui l'entourent. Par ailleurs, les terrasses et les murs végétalisés de la façade côté avenue Mohammed VI confirment l'objectif architectural lié à la discrétion et l'intégration urbaine. Finalement, l'implantation du projet en retrait au maximum par rapport aux avenues avoisinantes et éloigné des nuisances sonores, participe à un grand confort fonctionnel lié à une grande discrétion visuelle.

Les volumes de la construction accompagnent les pentes du terrain, faisant corps avec le sol géo¬graphique tout en laissant lisibles le relief, les vues perçues à travers les arbres, les axes majeurs de la composition. Le jardin environnant avec ses plans d'eau et aménagements paysagers constitue le socle de la construction et son prolongement architectural. Un parc boisé développant des promenades ombragées sous les arbres enveloppe la composition régulière du bâtiment et assure la transition avec l'espace public de la ville.

L'architecture contemporaine doit participer à l'effort de la classe politique et des acteurs économiques pour réduire le gaspillage énergétique et réduire la pollution. La responsabilité pour un développement durable étant inscrite parmi les valeurs phares du Groupe OCP, la conception architecturale et technique de la construction ont suivi un concept énergétique global reposant sur les normes internationales de Haute Qualité Environnementale (HQE) dont : la préservation de l'environnement et des ressources naturelles ; l'économie d'énergie grâce aux énergies renouvelables ; l'utilisation durable de l'eau ; la diminution et élimination réfléchie des déchets ; le respect des exigences de confort, de qualité de vie et de santé des occupants Le bâtiment, tout en respectant les critères HQE dans sa conception, devra faire l'objet d'un suivi environnemental tout au long de la réalisation du projet et au;delà lors de l'usage du bâtiment (entretien, rénovation etc.).

Doubleau peau comme espace tampon

La présence des patios favorise la ventilation naturelle des espaces intérieurs. Les plans d'eau entourant le bâtiment assureront le rafraîchissement de l'air qui sera repris dans la double peau de la façade pour ventiler cette dernière et réduire ainsi l'effort du système de conditionnement. Pendant l'hiver, cette même double peau servira d'espace tampon pour garder l'air réchauffé par l'incidence des rayons de soleil sur le vitrage.

Sur la toiture du bâtiment seront implantés horizontalement des panneaux solaires photovoltaïques qui vont compenser une partie de l'énergie électrique nécessaire au fonctionnement et assureront aussi, en parallèle des installations conventionnelles, l'énergie thermique pour les postes d'eau courante sanitaire. Les capteurs solaires seront intégrés aussi dans la résille de la façade du même bâtiment elliptique. Un système géothermique pour le traitement de l'air devra être également étudié, en vue de l'emplacement d'un réseau de fluide enterré et d'une pompe à chaleur pour prélever les calories de la terre et les redistribuer dans l'ensemble du bâtiment par le biais du système de ventilation.

L'ensemble sera régi par un système domotique qui va régulariser l'éclairage artificiel et la commande par zones, la production d'eau chaude, la consommation de gaz ainsi que la gestion du conditionnement de l'air, en fonction de la température extérieure, de l'ensoleillement et du graphique des heures de pointe. Cela va assurer aussi la gestion de l'ensemble des alarmes techniques de l'établissement.

Au Maroc, le siège d'une grande entreprise se fond dans la nature
Mot clefs
Catégories
CYBER