• Accueil
  •  > 
  • Au Danemark, le musée Moesgaard surgit de terre
Rejoignez Cyberarchi : 

Au Danemark, le musée Moesgaard surgit de terre

Jens Lindhe : Copyright 2019

Idéalement situé dans le paysage vallonné de Skåde, le nouveau musée Moesgaard conçu par l’agence Henning Larsen Architects jaillit de terre et détonne dans l’atmosphère. Une conception extraordinaire qui devient un repère visuel perceptible même à partir de la mer.

 
 
A+
 
a-
 

C’est à six kilomètres d’Aarhus, la deuxième ville du Danemark, dans un environnement privilégié, que le nouveau musée Moesgaard prend place. De forme simple, l’institution régionale sert également de centre dédié à l'archéologie et l'ethnographie. La conception procure à la région et ses habitants, dans un nouveau site remarquable, une nouvelle perspective sur l'histoire danoise qui s’étend de l'âge de pierre jusqu’au Moyen Age.

Histoire, architecture et paysage mêlés

Le toit du musée, comme s’il faisait partie du paysage, émerge du sol pour dévoiler un édifice élégant de béton et de verre. Les visiteurs peuvent accéder à la toiture végétalisée et s’y installer pour pique-niquer, lire ou bien tout simplement pour contempler les traditionnels feux d’artifice de l’été. Les diverses activités changent en hiver et le toit deviendra probablement une adorable piste de luge qui enchantera petits et grands.

Pour un équipement culturel, il s’agit d’une nouvelle approche qui met en étroite cohabitation l’histoire du pays, le paysage naturel et l’architecture. Le musée Moesgaard, conçu pour faciliter les connaissances de chaque visiteur, présentera un panel diversifié de procédés de présentation et de communication qui intéresseront à la fois les enfants, les parents et les grands-parents. Et c’est à travers la réflexion, la perspicacité et l’interaction que les différents espaces de la bâtisse se dévoileront.

A l’intérieur du musée, les murs sont généralement peints ou bien laissés à l’état brut. Mention spéciale à l’acoustique où les plafonds de régulation sont montés entre les poutres en béton et s’étendent dans le sens longitudinal du bâtiment. Quelques galeries d’exposition fourniront des espaces dédiés aux projets de recherche de l’université voisine d’Aarhus. En outre, le bâtiment comprend une boutique de souvenirs, un café, quelques pièces de conférence et un auditorium de 250 places.

La durabilité incarnée par un vaisseau insubmersible

La durabilité a été un facteur important dans l'agencement architectural global du musée Moesgaard. Ainsi, la façade sud (celle qui présente le toit) assure tout ce qu’un bâtiment économe en énergie est capable de fournir. Ainsi, les architectes ont pu réunir dans un même équipement les trois aspects qui semblent pour eux nécessaires dans un projet : l’économie, le social et la durabilité.

« La clé des bâtiments esthétiques, confortables et économes en énergie se trouve dans l'interaction entre l'architecture et la technologie. Chez Henning Larsen Architects, nous avons fait le concept de durabilité tangible en mettant l'accent sur ​​la réduction de l'énergie comme principale stratégie », déclarent les architectes.

Forte de sa renommée surtout dans la construction de plusieurs musées et équipements culturels en Allemagne (la Kunsthalle de Mannheim), en Suède (Le musée d'Art Umeå) ou en Islande (La salle de concert de Reykjavik), l’agence Henning Larsen Architects, réalise à Skåde un impressionnant vaisseau qui retrace l’aventure culturelle du pays.

Sipane Hoh

Au Danemark, le musée Moesgaard surgit de terre
Au Danemark, le musée Moesgaard surgit de terre
Au Danemark, le musée Moesgaard surgit de terre
Au Danemark, le musée Moesgaard surgit de terre
Au Danemark, le musée Moesgaard surgit de terre
Au Danemark, le musée Moesgaard surgit de terre
Au Danemark, le musée Moesgaard surgit de terre
Mot clefs
Catégories
CYBER