• Accueil
  •  > 
  • Architectes de l’urgence : la profession se mobilise
Rejoignez Cyberarchi : 

Architectes de l’urgence : la profession se mobilise

© Cyberarchi 2017

 David Chipperfield, Alvaro Siza, Mario Botta, Richard Meier, Renzo Piano, Daniel Liebeskind, Thom Mayne, JR, Christian de Portzamparc, Jean Nouvel, Patrick Berger,… ont tous un point commun. Ils font partie des 80 architectes et photographes qui ont accepté de faire une donation au profit de la fondation Architectes de l’urgence…

 
 
A+
 
a-
 

Depuis le 7 mai, ce sont près d’une centaine de croquis, collages, dessins préparatoires, perspectives et photographies qui sont présentés sur la mezzanine du Pavillon de l’Arsenal, à Paris. Avis aux amateurs : ces œuvres, généreusement données par des architectes et des photographes de renom, seront vendues le jeudi 21 mai, à partir de 19H00, lors d’une vente aux enchères exceptionnelle animée par Maître Rémy Le Fur. La mise à prix devrait être de 200 euros quelle que soit la création, qu’il s’agisse du dessin sur une feuille de titane oxydé d’Edouard François, du croquis de Sou Fujimoto pour l’Arbre blanc de Montpellier ou du très conceptuel trait de pastel noir sur papier blanc de Rudy Ricciotti. L’objectif ? Permettre aux Architectes de l’urgence, une fondation reconnue d’utilité publique en 2007, de venir en aide aux populations éprouvées par des catastrophes naturelles ou humaines un peu partout dans le monde.

 

Depuis 2001, les Architectes de l’urgence mènent en effet des actions d’assistance d’urgence et de reconstruction dans une trentaine de pays – dont la France. Plus de 1600 architectes et ingénieurs se sont déjà mobilisés pour prévenir, gérer les risques et apporter une aide adaptée aux populations.

 

Ainsi, le 29 avril 2015, une mission d’évaluation de la Fondation est partie pour le Népal. L’équipe s’est rendue dans plusieurs zones habitées sévèrement touchées par le séisme du 25 avril et a expertisé plusieurs bâtiments de Katmandu et de ses environs. A quelques semaines de la mousson, la Fondation estime qu’il est urgent de reconstruire des habitats et des infrastructures durables, autrement dit avec des normes parasismiques et des matériaux locaux (dont 90% seront prélevés sur les ruines), en formant des spécialistes sur place et en faisant travailler la population locale. Le coût du projet – reconstruction de 2000 maisons et de 15 écoles - est estimé à 9,4 millions d’euros. Outre la vente aux enchères du Pavillon de l’Arsenal qui devrait permettre de recueillir une centaine de milliers d’euros, les Architectes de l’urgence ont lancé un appel aux dons (http://www.archi-urgent.com/).

 

Tristan Cuisinier

 

Consulter le catalogue de la vente : http://issuu.com/pavillonarsenal/docs/catalogue-ventesauxencheresau

 

 

Informations pratiques :

 

Vente aux enchères caritative au profit de la fondation Architectes de l’urgence : Pavillon de l’Arsenal, 21 boulevard Sully Morland, 75004 Paris (le 21 mai, à partir de 19h00)

Architectes de l’urgence : la profession se mobilise
Mot clefs
Catégories
CYBER