• Accueil
  •  > 
  • Angers veut reconquérir les berges de la Maine
Rejoignez Cyberarchi : 

Angers veut reconquérir les berges de la Maine

© Cyberarchi 2019

Le Maire d'Angers souhaite reconquérir les berges de la Maine afin de réunir la ville autour de sa rivière. Ce faisant, il entend revaloriser un espace majeur pour la vie de la cité et de ses habitants. Sur un territoire d'environ 300 hectares qui s'étend sur 6 kilomètres, le projet « Angers Rives Nouvelles » se développera progressivement sur 15 à 20 ans à partir de 2011-2012.

 
 
A+
 
a-
 

Place forte de l'Anjou, terre de confluence, Angers s'est construite au carrefour d'un réseau hydrographique hors du commun, où se rencontrent le Loir, la Mayenne, la Sarthe et la Maine. Voici des centaines d'années, c'est sur la Maine qu'une petite communauté s'est rassemblée pour grandir et former Angers. Cette rivière a forgé le site en forçant la roche, et c'est autour d'elle que le commerce, la vie de la cité se sont construits. Suivant les époques, le visage des rives de la Maine a évolué, subissant parfois des transformations radicales. Pour affirmer ces caractéristiques identitaires si importantes pour le territoire, Angers souhaite renouer avec cette harmonie et ce rapport fusionnel à la Maine. Pour le maire, il s'agit de repenser plus largement l'organisation de la ville, en lien avec sa métropole, et d'y intégrer les deux rives à nouveau réunies pour donner toute sa force, sa puissance et son mouvement à la fameuse douceur.

Le périmètre concerné par cette reconquête s'étend sur 6 km et 320 ha, répartis de part et d'autre de la rivière. Trois secteurs se détachent. On les différencie par leur localisation, leur configuration et leur histoire. Angers Rives Nouvelles constitue un corridor écologique qui connecte les grands espaces naturels et classés [au Nord et au Sud du territoire, des plaines de la Baumette aux Basses Vallées angevines]. Ces espaces assurent la continuité nécessaire au bon fonctionnement des écosystèmes et protègent les espèces et les habitats. La question de la biodiversité, et plus largement celle de la nature en ville, s'affirme avec le projet.

 


Les équipes d'architectes-urbanistes bénéficient pour se lancer dans l'aventure d'un séminaire de travail avec les différents services de la collectivité et les partenaires extérieurs. Les équipes d'architectes-urbanistes bénéficient pour se lancer dans l'aventure d'un séminaire de travail avec les différents services de la collectivité et les partenaires extérieurs. Claire Gautier, paysagiste ; Jean Vincent Berlottier, architecte urbaniste, expert pour la Mission interministérielle pour la qualité des constructions publiques (MIQCP) et Francis Cuillier, urbaniste (Grand prix de l'urbanisme 2006, président du Conseil français des urbanistes). Un comité technique assiste la conduite du projet. Il est constitué de techniciens de la ville, de l'Agence d'urbanisme de la région angevine (AURA) et de la Société d'aménagement de la région angevine (SARA). Son rôle est de préparer les travaux du comité de pilotage, d'assister la direction du projet, et de participer au suivi des études et travaux.

*
- François Grether, urbaniste + Phytolab , paysagistes (+ MRS + SCE + Contrepoint)
- LIN (Finn Geipel) urbaniste + Michel Desvigne, paysagiste (+ Systematica + Michael Kleyer + TETRA + Joseph Hanimann + Dynamique Hydro)
- Reichen et Robert, architectes-urbanistes + Jacqueline Osty, paysagiste (+ Roland Ribi & Associés + MA GEO Morel & associés + TETRA + Franck Boutté).

B.P

Angers veut reconquérir les berges de la Maine
Angers veut reconquérir les berges de la Maine
Angers veut reconquérir les berges de la Maine
Angers veut reconquérir les berges de la Maine
Angers veut reconquérir les berges de la Maine
Angers veut reconquérir les berges de la Maine
Mot clefs
Catégories
Article précédent  
Article suivant  
CYBER