• Accueil
  •  > 
  • Analyse des travaux 2006 déclarés à la MAF en 2007 : une année record
Rejoignez Cyberarchi : 

Analyse des travaux 2006 déclarés à la MAF en 2007 : une année record

© Cyberarchi 2019

Avec une activité en progression pour la 8ème année consécutive, les architectes français interviennent sur 37,9% de la construction en France. La MAF, qui assure 9 architectes français sur 10, a noté une très forte activité dans tous les secteurs du résidentiel et, particulièrement, dans le secteur privé et la construction neuve. L'activité des architectes français en chiffres.

 
 
A+
 
a-
 

2006 : le plus haut niveau enregistré

Le montant des travaux réalisés par les adhérents de la MAF en 2006 a atteint 44 milliards d'euros, en progression de 13,3% par rapport à l'année précédente. Il est intéressant de comparer ces chiffres à ceux du secteur du bâtiment en général : la production s'est élevée selon la FFB (qui regroupe ici les chiffres des entreprises et de la CAPEB) à 116,1 milliards d'euros, en progression de 10,3%. Le taux de pénétration des architectes dans l'ensemble de l'activité bâtiment atteint donc 37,9%, soit le plus haut niveau enregistré depuis l'analyse de ces chiffres par la MAF (1989).

La forte croissance du secteur logement se maintient en 2006 à 17,4%. Dans la construction non résidentielle, la progression est de +9,8%, contre +10,9% l'année précédente. Le taux de pénétration des architectes dans ces secteurs d'activité atteint 28,7% pour le logement et 52,4% pour la construction non résidentielle.

La réhabilitation en reprise

2006 a vu l'activité des architectes se développer aussi bien dans le domaine de l'entretien / amélioration, avec une progression de 8,8% (+8,1% en 2005), que de la construction neuve, avec une croissance de 15% (+16% en 2005). Pour l'ensemble de la production bâtiment, les taux de croissance sont de 5,6% pour l'entretien / amélioration et de 15,4% pour le neuf. Les travaux neufs représentent 73,1% de l'activité des architectes.

Relance du secteur public

En 2005, l'activité des architectes avait été portée par la maîtrise d'ouvrage privée (+16,1%). En 2006, la progression de ce secteur est restée soutenue à +13,5%. Notons que le secteur public a connu une légère croissance puisque sa progression est passée de +9,5% à +10,2%. Les travaux relevant de la maîtrise d'ouvrage privée représentent 70,3% de l'activité des architectes.

Poursuite de la part croissante des sociétés d'architecture

Majoritaires depuis 2005, les sociétés d'architecture ont réalisé 54,4% des travaux en 2006. Cette part a connu une progression régulière au cours des dernières années : 51,1% en 2005, 47,9% en 2004 et 39,6% en 2000. Le montant des travaux réalisés par les sociétés d'architecture s'est établi à 24 milliards d'euros, supérieur à celui des travaux relatifs à l'exercice libéral qui a été de 20,1 milliards. La part des travaux réalisés par les sociétés d'architecture est particulièrement importante en Rhône-Alpes (61,8%) et en Ile-de-France (60,4%). Elle est plus faible en Provence Alpes Côtes d'Azur (39,4%) et en Languedoc (37,3%) et dans la moyenne en Midi-Pyrénées (55,5%) et en Aquitaine (51,7%).

Selon le type d'ouvrage, des évolutions contrastées

Les architectes progressent dans toutes les catégories de logements. Ils ont gagné des parts de marché dans la construction individuelle. En ce qui concerne les constructions non résidentielles, les constructions de bureaux progressent de +12,9% (contre +17,5% selon les statistiques du ministère de l'équipement), celles de culture et de loisirs de +26,8% (contre 17,7% de croissance du marché). La progression est de 12,3% pour les commerces, comparable aux chiffres du ministère. En revanche les bâtiments industriels (+2,2%), d'hôtellerie tourisme (-1,6%), les constructions scolaires (+1,6%) sont en régression en euros constants.

Le poids des grandes régions augmente

Lorsque l'on considère l'activité des architectes selon la localisation du chantier, la diminution du poids de l'Ile-de-France se poursuit : la part des travaux réalisés en Ile-de-France est de 20,7% en 2006 contre 21,4% en 2005. L'activité des architectes est en forte hausse dans les régions PACA (+19,7%), Midi Pyrénées (+19,7%), Nord-Pas-de-Calais (+19,0%) ainsi que Rhône-Alpes (+16,5%). Le poids relatif de ces régions progresse. Pour la région Bretagne, à la forte progression observée en 2005 (+21,3% par rapport à 2004) succède une évolution de +7,5% entre 2006 et 2005.

Analyse des travaux 2006 déclarés à la MAF en 2007 : une année record
Mot clefs
Catégories
Article précédent  
Article suivant  
< Une  
CYBER