• Accueil
  •  > 
  • 'Alès, place de la Gare'. Densité. Intensité.
Rejoignez Cyberarchi : 

'Alès, place de la Gare'. Densité. Intensité.

© Cyberarchi 2019

Projet géographique, l'ambition de Bosc et Rouard Architectes et de l'architecte espagnole Paula Causanilles (Mention honorable sur ce site) pour la ville d'Alès prend corps à partir d'une analyse du site dans sa morphologie, sa sociologie, ou encore dans sa climatologie. Densité et intensité sont mises au service d'un dessein réparateur : reconquérir la limite.

 
 
A+
 
a-
 

Alès faisait partie de la famille de sites intitulée : Revitalisation

La revitalisation est un effort délibéré, organisé, conscient pratiqué par des membres d'un groupe pour créer une nouvelle culture.

Dans le cadre d'Europan 10, la revitalisation concerne les sites où la question principale est : dans les aires spatialement et socialement disqualifiées, comment intensifier la vie urbaine ?

Il était inscrit, parmi huit sites, dans la sous-rubrique intitulée : Pôle magnétique

Un aimant est un matériau ou un objet qui produit un champ magnétique qui attire ou rejette les autres aimants. Dans le cadre d'Europan 10, quelques sites peuvent être l'occasion de créer des aimants urbains. Quelles sont les conditions nécessaires, dans un lieu spécifique (changement ou renforcement des usages, augmentation des espaces publics et privés), pour réactiver un espace en y attirant les citadins ?

Le texte de Stéphane Bosc

Ont contribué au projet : Valentine Landes (FR 1984) student in achitecture, Pierre Castanier (FR 1983), Richard Danquigny (FR 1973), architects.

La place de la Gare est un lieu traditionnel de la ville, un lieu intense à l'imaginaire riche. Les pôles d'échanges sont des prolongements des gares, ils constituent des opportunités, des chances pour la ville. Nous avons voulu faire une relecture contemporaine de la place de la Gare, comme le support des échanges, des flux mais aussi d'une densité d'usages urbains qui dépassent amplement les seules fonctions de mobilité. Habitat, commerces, loisirs, équipements publics, sportifs, hôtels, un vrai et large panorama de services urbains gagnés sur les friches ferroviaires.

Sur le site d'Alès, l'infrastructure ferroviaire, implantée sur le Piémont, a créé une fracture nette entre l'espace de la ville dans la plaine et les collines au caractère plus pavillonnaire. Ce projet de pôle urbain autour de la gare constitue une première étape dans la reconquête de cette limite.

Habiter Alès, c'est habiter un milieu méditerranéen où le confort d'été est un enjeu majeur, trop souvent négligé aujourd'hui, au profit d'une sur-isolation généralisée. Cela signifie une pensée architecturale intégrant épaisseur de la façade (pierre massive), contrôle de la lumière (persiennes) et ventilation naturelle facilitée.

La place de la Gare est le lieu, ouvert, public et urbain, qui articule cette densité d'usages, à plusieurs niveaux, avec diverses temporalités et qui diffuse ainsi une intensité urbaine.

Consulter également notre dossier 'Europan 10 : les Français primés, sur sites en France' et notre album-photos 'Europan 10 : de Saintes à Alès, par Triel et Seilh...'.


'Alès, place de la Gare'. Densité. Intensité.
'Alès, place de la Gare'. Densité. Intensité.
'Alès, place de la Gare'. Densité. Intensité.
'Alès, place de la Gare'. Densité. Intensité.
'Alès, place de la Gare'. Densité. Intensité.
'Alès, place de la Gare'. Densité. Intensité.
Mot clefs
Catégories
CYBER