• Accueil
  •  > 
  • Agence Comte Vollenweider : duo gagnant sous le soleil de Nice
Rejoignez Cyberarchi : 

Agence Comte Vollenweider : duo gagnant sous le soleil de Nice

© Cyberarchi 2019

Ils ont à peine la quarantaine, quinze ans de métier et dix ans d'association, et pourtant les jeunes architectes Pierre-André Comte et Stéphane Vollenweider sont en train de devenir une référence importante dans le sud-est où leur agence est installée. Portraits croisés.

 
 
A+
 
a-
 

Une formation similaire

Stéphane Vollenweider est né en 1968, Pierre-André Comte à peine deux ans après. Une vingtaine d'années plus tard, bac en poche, ils intègrent tous les deux l'école d'architecture de Belleville, à Paris. Ils en sortiront diplômés, le premier en 1996, le second en 1997, des mains d'Henri Ciriani, leur directeur d'études, grand prix de l'architecture en 1983.

Des chemins différents

En 1995, Stéphane choisit d'effectuer un stage outre-atlantique. Le voici à New York au sein de l'agence Davis Brody Bond, une prestigieuse agence fondée en 1952. Après l'obtention de son diplôme, il retourne aux Etats-Unis, sur la côte Ouest cette fois-ci en intégrant pour un an Folonis architecs, le cabinet de Michael Folonis, situé à Santa Monica. A son retour en France, il travaille comme chef de projet durant trois ans à l'agence B&V, basée à Cannes. En 2000, en collaboration avec deux autres architectes (Stéphane Courarie-Delage et Florence Sarano), il est lauréat (pour un projet situé à Le Vauclin, en Martinique) de Europan-Dom, un concours international urbano-architectural, réservé aux architectes de moins de 45 ans, dont l'objectif est de réfléchir à l'urbanisme outre-mer.
De son côté Pierre-André Comte reste à Paris pour son stage en rejoignant l'agence Bernard Nicolas, spécialisé dans la restauration d'immeubles. Une fois diplômé, il quitte cependant la capitale pour devenir chef de projet à Nice dans l'agence de Marc Barani, alors jeune architecte. Pierre-André Comte reste trois ans à ses côtés, jusqu'en 2000.

Et enfin l'association !

De 2000 à 2002, Stéphane Vollenweider et Pierre-André Comte travaillent en indépendant mais en voisins (le premier à Cannes, le second à Nice, deux villes presque contigües). Bientôt, ils décident de s'associer pour fonder leur propre cabinet d'architectes : Comte Vollenweider Architectes, un cabinet d'architecture généraliste travaillant plus particulièrement dans le domaine de la commande publique. L'agence qui fêtera ses dix ans l'année prochaine, en 2012, peut déjà s'enorgueillir de belles réalisations. En tout premier lieu, la cité artisanale de Valbonne (dans les Alpes-Maritimes) pour laquelle, en 2007, elle a reçu le prix de la première oeuvre (Equerre d'argent). Cette cité au sens fort du terme - ville ceinte de murs - par opposition à la notion péjorative de zone industrielle, est constituée de vingt-trois ateliers formant un quadrilatère de 150 m sur 125 m, autour d'un patio. Les bâtiments, en béton banché et charpente bois lamellé collé, sont surmontés d'une toiture monopente en tôle ondulée.

On doit aussi à cette agence d'une part des équipements publics sportifs comme le complexe sportif Apollinaire (Nice, 2007) et les tennis municipaux de Cannes, livrés en 2009 ; et d'autre part des logements sociaux : notamment 32 logements P.L.U.S. (prêt location à usage social) dans le nord de Nice, et une quasi-centaine de logements en prévision à Grasse et à Nice. L'agence s'était pourtant illustrée à ses débuts par la construction de maisons individuelles comme la Maison C à Nice (réhabilitation d'une ancienne bergerie) ou la maison J à Vallauris (la toute première, achevée en 2001).

Aujourd'hui le duo Comte-Vollenwieder compte faire ses preuves dans des bâtiments de plus grande envergure. Il a été retenu pour construire le centre d'exploitation routier d'Antibes, l'extension de la mairie de Mouans-Sartoux et surtout le pôle d'aviation d'affaires de Cannes (un projet qui s'élève à 14 millions d'euros) dont la livraison de la première phase doit avoir lieu au deuxième semestre 2012.

Fort de ses succès, la petite agence qui monte a bien l'intention de saisir des opportunités au-delà des frontières des Alpes Maritimes. Dernier succès en date : en collaboration avec Hamonic+Masson, l'agence a été désignée lauréate du concours pour les lots M6A2 et M6A3 dans la ZAC Masséna Paris Rive Gauche, sur les bords de Seine parisiens. Un beau projet de deux tours d'une dizaine d'étages qui achèvera de donner une visibilité nationale à l'agence jusqu'ici très ancrée dans le sud.

Marie-Clarté Mougeot

Agence Comte Vollenweider : duo gagnant sous le soleil de Nice
Agence Comte Vollenweider : duo gagnant sous le soleil de Nice
Agence Comte Vollenweider : duo gagnant sous le soleil de Nice
Mot clefs
Catégories
CYBER