• Accueil
  •  > 
  • A Vienne, la DC Tower 1 détrône la Millenium Tower
Rejoignez Cyberarchi : 

A Vienne, la DC Tower 1 détrône la Millenium Tower

DC Towers Michael Nagl : Copyright 2018

Le 26 février 2014, le gratte-ciel de 250 mètres conçu par Dominique Perrault et baptisé DC Tower 1 a été inauguré dans la capitale autrichienne. Ce nouveau record de hauteur qui surplombe le Danube sera complété d’ici quelques années par une deuxième tour marquant ainsi le point de départ de Donau City, le vingt-deuxième arrondissement de la ville.

 
 
A+
 
a-
 

Dominique Perrault n'en est pas à son premier duo de gratte-ciel, il a déjà réalisé l'hôtel NH-Fieramilano de la nouvelle foire de Rho-Pero qui se situe au nord-ouest de Milan, où il s'agissait de deux tours (de 20 et 18 étages) implantées suivant un axe diagonal. A Vienne, l'architecte français (en collaboration avec le bureau d'architecture Hoffmann-Janz) vient de livrer la DC Tower 1, qui sera suivie d'ici quelques années par la seconde de 180 mètres accomplissant ainsi un ensemble cohérent pour l'ambitieux programme de la porte d'entrée de la nouvelle portion de ville qui fait face aux quartiers historiques.

 

La structure est envisagée comme un nouveau repère urbain pour Vienne, une conception polyvalente qui montre le rôle de l'architecture de grande hauteur dans les cités. L'horizontalité d'une ville serait-elle mise à l'épreuve par la verticalité de ce duo de gratte-ciel ? Probablement. Toujours est-il que Dominique Perrault a d'abord conçu les traits urbains où s'insèrent les tours et quand il parle du projet, l'architecte raconte d'abord les alentours, le fleuve, et le présente comme un arbre et ses racines, il parle ensuite des utilisateurs des lieux, de leur perception face à ces colosses, aux promenades avoisinantes et finalement des 762 000 m² de surface qu'offre le programme.

 

La tour achevée est un exemple de mixité pour l'homme de l'art qui depuis toujours n'a cessé de s'intéresser suivant ses dires « aux conditions d'activation d'un espace public sur dalle » ainsi qu'au rapport de la tour avec le reste du quartier. Le gratte-ciel accueille un hôtel de 253 chambres dans sa partie inférieure, des bureaux, des logements mais également un restaurant, avec une vue panoramique, situé à son 57ème étage.

 

Outre l'effet signal, la particularité de la DC Tower 1 reste l'une de ses façades dont le plissement lui confère une plasticité consubstantielle et rompt avec l'unicité des trois autres. Quant aux aménagements des espaces intérieurs, Dominique Perrault a collaboré avec Gaëlle Lauriot-Prévost, pour que la structure reste visible et promeuve la qualité de l'ouvrage.

 

Avec le projet « DC Towers », Vienne montre encore une fois qu'elle accepte la nouveauté et se positionne sur un tournant décisif qui marquera l'image de la ville pour les années à venir.

 

Sipane Hoh

A Vienne, la DC Tower 1 détrône la Millenium Tower
A Vienne, la DC Tower 1 détrône la Millenium Tower
A Vienne, la DC Tower 1 détrône la Millenium Tower
A Vienne, la DC Tower 1 détrône la Millenium Tower
A Vienne, la DC Tower 1 détrône la Millenium Tower
A Vienne, la DC Tower 1 détrône la Millenium Tower
A Vienne, la DC Tower 1 détrône la Millenium Tower
A Vienne, la DC Tower 1 détrône la Millenium Tower
A Vienne, la DC Tower 1 détrône la Millenium Tower
A Vienne, la DC Tower 1 détrône la Millenium Tower
A Vienne, la DC Tower 1 détrône la Millenium Tower
A Vienne, la DC Tower 1 détrône la Millenium Tower
A Vienne, la DC Tower 1 détrône la Millenium Tower
A Vienne, la DC Tower 1 détrône la Millenium Tower
Mot clefs
Catégories
CYBER