• Accueil
  •  > 
  • A Versailles, le logement social se pare de nouveaux habits
Rejoignez Cyberarchi : 

A Versailles, le logement social se pare de nouveaux habits

© Ville de Versailles : Copyright 2018

 

Un calendrier conséquent pour une réhabilitation de grande envergure. D’ici 2021, Bernard de Jussieu, le plus grand quartier HLM de Versailles, ses 22 bâtiments et ses 1096 logements, vont subir une ambitieuse rénovation qui, outre ses caractéristiques répondant aux exigences actuelles, ramène avec tact, l’art dans la ville.

 
 
A+
 
a-
 

D’une superficie totale de 57000 m², le programme des travaux comprend la réhabilitation totale des bâtiments sur le plan énergétique, la création d’une nouvelle esthétique, en utilisant notamment des parements de briques, la requalification des entrées des bâtiments, avec la création d’extensions ainsi que la réalisation de 9 fresques artistiques monumentales sur les pignons d’immeubles situés sur des lieux stratégiques du quartier.

 

Une réhabilitation en quatre temps

 

Réalisée par Versailles Habitat via un groupement mené par Eiffage Construction (Ithaques, Vincent Lavergne Architecture & Urbanisme et BETOM Ingénierie) et les 9 fresques monumentales seront réalisées par 9 artistes muralistes de renom Aryz, Eron, Jade Rivera, Mona Caron, Pastel, Sainer, Seth, Telmo Miel et Waone. A chacun d’eux sa manière de travailler. Tandis que Telmo Miel ou Aryz nous offrent des peintures panachées, Eron se démarque par son style atypique qui va au-delà de la simple représentation du sujet. Par ailleurs, Jade Rivera, connu par ses œuvres qui décrivent les réalités qui l’entourent, propose une peinture atypique et Mona Caron connue par son art activiste appose sa griffe dans cette collection marquée par la nature, l’animalité et l’histoire du site pour rendre hommage au célèbre botaniste français Bernard de Jussieu et à son travail sur les espèces végétales et animales dans ce quartier éponyme. Tous ces œuvres s’inscrivent admirablement dans le cadre d’un territoire marqué par la culture maraîchère, horticole et paysagère.

Selon Quai 36, associée à l’opération de la requalification, il s’agit d’un musée à ciel ouvert qui s’offre aux habitants et change considérablement l’image de marque du quartier Barnard de Jussieu. Pour cela, divers travaux de grande envergure ont été programmés, ils débuteront dans les prochaines semaines, seront organisés en quatre tranches, pour finir en 2021.

 

L’art qui ravive

 

A ce propos, le maire de Versailles François de Mazières déclare : « Nous avons tenu à compléter cette ambitieuse restauration en y intégrant une opération artistique de qualité. Nous avons ainsi proposé à Quai 36 de s’associer à cette démarche pour faire réaliser par des artistes issus de ce collectif, neuf grands pignons d’immeubles. Cette action s’inscrit dans le cadre général de la politique culturelle de la ville de Versailles de soutenir des artistes émergents ou confirmés et de promouvoir une culture populaire de qualité. Elle s’intègre dans l’histoire de la Ville où le trompe l’œil a toujours eu une place de choix. »

Finis l’effet austère et vieillot, bienvenu à l’art qui apporte une incontestable note de fraîcheur au quartier. Avec cette opération de réhabilitation, Versailles conserve son appellation de « Ville nature ».

 

Sipane Hoh

A Versailles, le logement social se pare de nouveaux habits
A Versailles, le logement social se pare de nouveaux habits
A Versailles, le logement social se pare de nouveaux habits
Mot clefs
Catégories

Recevez la newsletter

CYBER