• Accueil
  •  > 
  • A Versailles, l’ancien hôpital Royal retrouve son lustre
Rejoignez Cyberarchi : 

A Versailles, l’ancien hôpital Royal retrouve son lustre

Ville de Versailles : Copyright 2017

Jeudi le 16 avril 2015, en présence de l’architecte Jean-Michel Wilmotte (Wilmotte & associés), de l’architecte en chef des Monuments historiques, Frédéric Didier (agence 2BDM Architecture Patrimoine) ainsi que d’autres personnalités de la ville et du département des Yvelines, a eu lieu l’inauguration de l’hôpital Royal de Versailles. Retour sur la réhabilitation et la requalification d’un prestigieux monument historique qui marque la ville

 

 
 
A+
 
a-
 

Avec ses 28000 m², l’opération est présentée comme l’une des plus considérables requalifications françaises situées en cœur de ville. En effet, à Versailles, c’est un îlot urbain complet qui voit le jour, il est constitué par la réalisation de trois nouveaux axes de circulations douces, de trois jardins publics, de 91 logements sociaux dont une résidence étudiante, de 227 logements en accession libre, d’un espace culturel, d’une crèche et de plusieurs commerces et bureaux.

 

Un bâtiment historique sauvé de la ruine

 

Rappelons que le site de l’hôpital Royal situé entre la gare Versailles Rive droite et le quartier Notre-Dame a eu depuis son origine et jusqu’en 1960 une vocation hospitalière. Depuis, suite à la croissance des diverses utilités visant à l’augmentation de la surface générale ou la mise aux normes des installations techniques, plusieurs changements ont désorganisé le plan d’origine et modifié le visage architectural de l’ensemble. Sauf que, malgré tous ces chamboulements, la structure du départ restée intacte témoignait encore du passé prestigieux des lieux.

 

En 1981, les services hospitaliers ont été transférés laissant l’hôpital à l’abandon. Après plus de dix ans d’inactivité, ajouté au fait que l’édifice a été gravement affecté par plusieurs incendies (dont la dernière date de 2009), l’hôpital Royal conçu originellement par l’architecte Charles-François d’Arnaudin et édifié entre 1781 et 1859 retrouve aujourd’hui sa renommée d’antan. Mais, la destination a changé, l’écrin restant le même, le contenu a cédé sa place à un énorme projet immobilier qui investit les lieux.

 

L’intervention des architectes a été de multiples facettes dont la restauration du bâtiment principal en « H » et la mise en valeur des parties classées comme la toiture, la chapelle, les façades et les escaliers monumentaux. Une prestation architecturale délicate vu les embûches connues pour garder l’aspect patrimonial d’un tel édifice sans parler de surprises surgies lors de la rénovation.

 

Une réhabilitation qui sied à l’histoire de la ville

 

A cela s’ajoute la construction de trois bâtiments neufs établis de part et d’autre du monument historique et qui ceinturent le jardin central. Font également parti de cet impressionnant projet la réhabilitation de la chapelle et sa transformation en un centre culturel ouvert à tous ainsi que le réaménagement du jardin public ouvert la journée aux visiteurs. Une idée rarement exploitée et mise en œuvre de la sorte qui mérite d’être citée.

 

Quant à la crèche située originellement sur un autre emplacement, elle déménage et occupe une minime partie du bâtiment, elle se voit dotée d’une adorable cour intérieure qui fait le bonheur de ses utilisateurs petits ou grands.

 

La construction des bâtiments neufs est justifiée dès le départ par le coût très élevé que la restauration devait supporter. Édifier du neuf en passant par une conséquente opération financière est-il essentiel pour sauver un patrimoine ? Ici, c’est le cas. La redynamisation et la requalification de l’une des zones urbaines majeures de Versailles se fait non seulement en tissant des liens étroits entre plusieurs générations architecturales mais par un passage obligé par le parc privé. Ainsi, l’ancien rénové met en valeur le neuf qui subventionne le premier. Et la boucle est bouclée.

 

Sipane Hoh

A Versailles, l’ancien hôpital Royal retrouve son lustre
A Versailles, l’ancien hôpital Royal retrouve son lustre
A Versailles, l’ancien hôpital Royal retrouve son lustre
A Versailles, l’ancien hôpital Royal retrouve son lustre
A Versailles, l’ancien hôpital Royal retrouve son lustre
A Versailles, l’ancien hôpital Royal retrouve son lustre
A Versailles, l’ancien hôpital Royal retrouve son lustre
A Versailles, l’ancien hôpital Royal retrouve son lustre
A Versailles, l’ancien hôpital Royal retrouve son lustre
Mot clefs
Catégories
CYBER