• Accueil
  •  > 
  • A Valras plage, des logements avenants signés LS architectures
Rejoignez Cyberarchi : 

A Valras plage, des logements avenants signés LS architectures

Kevin Dolmaire : Copyright 2018

 

La résidence Cami Founjut que l’agence LS architectures (Laure Saunier) a réalisé à Valras plage est située en limite d’un quartier pavillonnaire et fait face au casino et à d’autres résidences de logements collectifs. Le projet se caractérise par une fine architecture qui permet à l’ensemble une transition volumétrique réussie.

 
 
A+
 
a-
 

Valras plage est un ancien village de pêcheurs, c’est aussi une commune du département de l'Hérault qui s’est développée au fil du temps le long du littoral. Située à quelques mètres de la plage, sur une parcelle en forme de U, l’agence d’architecture LS Architectures a réalisé des logements qui puisent dans l’habitat valrasien pour un résultat enchanteur.

 

Réduire les pénalités

 

Vu sa situation, Valras plage possède une histoire riche de villégiature qui lui est collée à la peau. En effet, dès le XXe siècle, les familles biterroises y ont élu domicile lors de la saison estivale. Avec le temps, plusieurs transformations ont changé les résidences d’origine. C’est dans les années quatre-vingt que quelques immeubles de logements collectifs commencent à pointer leur nez. C’était également l’occasion de constater que la commune s’est enrichie par la construction de résidences sécurisées composées de maisons mitoyennes en dont quelques unes équipées de piscines. Le visage de la ville a donc radicalement changé.

Quelle est la spécificité de Valras plage ? Laure Saunier nous raconte : « La commune a un foncier urbanisé ou occupé dans son immense majorité (constructions, campings..). A cela s’ajoute le fait qu’elle subisse régulièrement de nombreuses inondations causant d’importants dégâts, ce qui a entraîné toute une partie du territoire inconstructible (PPRI / Zone rouge). Dans ce contexte, la loi SRU qui demande aux communes de mettre à disposition 25% de logements sociaux est plus que compliqué, voir impossible à respecter. Afin de réduire l’amende due au statut de commune déficitaire, Valras Plage a donné pour un euro symbolique un terrain qui lui appartenait sur lequel était construit un bâtiment en partie occupé par ses services techniques au bailleur social de Béziers et de son agglomération, (Béziers Méditerranée Habitat) afin d’y construire une opération de logements sociaux. »

 

Développer l’habitabilité

 

C’est là qu’intervienne l’agence LS Architectures avec une conception mesurée comme si elle était taillée pour mieux répondre aux diverses exigences. « Et comme les nouvelles constructions doivent respecter la réglementation (PPRI) qui impose une côte de sous face de plancher à +2.30 NGF, cette contrainte a pour conséquence principale l’installation d’une longue rampe pour l’accessibilité des Personnes à Mobilité Réduite. » Déclare l’architecte qui, au lieu de développer l’idée d’une barre d’immeuble collectif, a opté pour deux volumes ressemblant à deux grandes maisons familiales. Ces dernières sont surmontées d’une entité représentant l’archétype de la maison individuelle. Un exercice concis qui croise la justesse des formes et la générosité des parcours. 

Chaque entité est desservie par un escalier et des dégagements extérieurs communs. Afin de créer une discontinuité entre les deux volumes des logements, l’ensemble qui accueille l’escalier, les armoires, locaux techniques et le local vélo est en structure métallique légère. Le programme des dix logements propose des intérieurs avec un large panel de dimension. Tandis que chaque logement situé au rez-de-chaussée surélevé ainsi qu’au premier étage dispose d’une loggia, les appartements situés au deuxième niveau se dotent d’une grande terrasse. Sans oublier qu’une partie de la toiture terrasse qui reste accessible. Que de critères qui favorisent le bien être des utilisateurs des lieux.

Pour des raisons économiques, la structure des deux bâtiments est en béton, le remplissage des murs étant en briques et les planchers en prédalles béton. « Les murs sont recouverts d’un enduit blanc sur lesquels viennent prendre place à intervalles réguliers des lignes de terres cuites. Ces lignes qui rappellent les tuiles imposées par la réglementation (P.L.U) en toiture donnent un aspect graphique et contemporain au projet. » Explique l’architecte.

A Valras plage Laure Saunier a réalisé des logements sobres qui respectent scrupuleusement le contexte tout en se démarquant par leur excellence.

 

Sipane Hoh 

A Valras plage, des logements avenants signés LS architectures
A Valras plage, des logements avenants signés LS architectures
A Valras plage, des logements avenants signés LS architectures
A Valras plage, des logements avenants signés LS architectures
A Valras plage, des logements avenants signés LS architectures
Mot clefs
Catégories

Recevez la newsletter

CYBER