• Accueil
  •  > 
  • A Rennes, a/LTA réalise un charmant fragment de ville
Rejoignez Cyberarchi : 

A Rennes, a/LTA réalise un charmant fragment de ville

Stéphane Chalmeau : Copyright 2019

 

C’est une mini-ville dans la ville avec ses habitants, ses artistes et ses espaces verts que les architectes de l’agence rennaise a/LTA architectes – urbanistes (Maxime Le Trionnaire et Gwénaël Le Chapelain) a réalisé dans la ZAC du Beauregard à Rennes. Un projet qui se caractérise par son ouverture sur son voisinage et sa générosité.

 

 
 
A+
 
a-
 

De nombreuses porosités contribuent à ouvrir l’ensemble sur la ville. Il s’agit d’un charmant programme qui prend place au bord de la ZAC rennaise du Beauregard, connue par sa qualité paysagère,  où se croisent diverses fonctions.

 

Ruptures d'échelle et d'ambiance

 

La parcelle est particulière. Elle est bordée d’une part par une coulée de verdure où sont situées des arbres centenaires et d’autre part par un carrefour menant sur le FRAC qui lui confère une situation exceptionnelle. Tandis que d’autres architectes avaient proposés des projets intériorisés, les architectes d’a/LTA ont opté pour un regard particulier. « Nous avons décidé de travailler sur un projet « paysage » en continuité avec les intentions urbaines et paysagères de la ZAC , enrichies d'une atmosphère singulière de la campagne à la ville, territoire de partage, territoire serein dans lequel il est doux de vivre en commun et en bonne entente avec ses voisins. » Soulignent-t-ils.

 

Baptisé « Court des arts », l’ensemble s’insère parfaitement dans le paysage boisé environnant sans heurt ni rupture, comme s’il avait toujours occupé cet emplacement. Le programme se compose de trois points hauts  qui libèrent  ponctuellement le reste de l’îlot au profit d’autres entités moins imposants mais néanmoins très caractéristiques qui s’accordent entre eux tout en gardant un air de famille avec le reste. Par conséquence, le décalage de hauteurs mais aussi d’épaisseurs, donne naissance à un plaisant jeu de volumes qui se caractérise par un doux contraste d’ombre et de lumière. Quant au cœur d'îlot, il permet de constituer une trame verte continue reliant les différents espaces verts existants du quartier. Cet espace devient ainsi, un lieu d’échanges et de rencontre entre habitants tout en imposant le dialogue avec la nature environnante.

 

Le programme proposé est ambitieux, c’est pourquoi, les architectes ont fait tout leur possible pour trouver un certain équilibre entre architecture et nature tout en respectant l’histoire du lieu. « Notre projet est  fait de contrastes et de ruptures d'échelle, d'ambiance. La verticalité des façades sur rue dégage une sorte de magie naturelle, car elle semble s’inscrire dans le paysage comme un simple point dressé, un lieu d’exception qui borne la ville. Le cœur d'ilot, lui, est plus domestique. Les programmes spécifiques du projet, les espaces communs, le jardin partagé, les terrasses des logements,  sont traités de manière "organique". Le projet est un territoire partagé dans le territoire. » Racontent les architectes avec conviction.

 

Un air de village

 

Les façades des immeubles changent d’aspect selon leur positionnement. Tandis que celles qui donnent sur la rue se caractérisent par leur maçonnerie traditionnelle de type béton lasuré de teinte claire, celles qui donnent sur le cœur d’îlot, proposent un usage plus domestique. En effet, il est important de noter que la présence d’une claire-voie métallique rend plus intime les logements et parties privatives tout en permettant des échanges et des échappées visuelles entre occupants. Les architectes ont fait tout leur possible pour rendre la vie, au sein du projet, agréable. Comme par exemple, l’existence des halls d’entrée traversants, la double voire triple orientation des appartements, les divers espaces de rangements, tous ces critères qui créent des espaces appréciables de tous.

 

Parlons également de luminosité, les façades sont largement vitrées et les logements lumineux. Chaque espace de vie trouve son prolongement dans une large terrasse qui peut devenir au fil du temps une véritable pièce à vivre extérieure. La salle d'activités et les ateliers d'artistes constituent des éléments importants qui complètent l’ensemble. Travaillés sur la base iconique de la maison traditionnelle, les lieux dédiés à l’art, sont implantés sur la parcelle d’une manière aléatoire et revêtent une peau en acier Corten. Dans les niveaux supérieurs des maisonnées, les logements partagés offrent une pièce supplémentaire qui peut devenir un lieu d'échange et de partage isolé mais largement vitré. Ces petits volumes dispersés donnent un air de village en présence de la végétation environnante mais aussi la cour aménagée avec des jeux d’enfants. La présence de jardins partagés situés sur la partie nord de l’îlot renforce la convivialité au sein du projet. Ce dernier vient compléter l’idée même du départ, plus d’espaces partagés, plus de liens sociaux, plus de rencontres et plus d’échanges. Bienvenue dans le nouveau micro-village rennais de la « Court des arts » !

 

Sipane Hoh

 ZAC du Beauregard
 ZAC du Beauregard
 ZAC du Beauregard
 ZAC du Beauregard
 ZAC du Beauregard
 ZAC du Beauregard
 ZAC du Beauregard
 ZAC du Beauregard
 ZAC du Beauregard
 ZAC du Beauregard
 ZAC du Beauregard
 ZAC du Beauregard
 ZAC du Beauregard
 ZAC du Beauregard
 ZAC du Beauregard
Mot clefs
Catégories
CYBER