• Accueil
  •  > 
  • A Paris, l’immeuble DEIMOS retrouve un nouvel éclat
Rejoignez Cyberarchi : 

A Paris, l’immeuble DEIMOS retrouve un nouvel éclat

© Axel Dahl : Copyright 2019

 

Au cœur du 2ème arrondissement parisien, dans la rue St Augustin, le Studio Vincent Eschalier vient de livrer la réhabilitation de l’immeuble DEIMOS, un édifice datant de 1929 remis au goût du jour mais aussi répondant aux dernières normes environnementales et écologiques.

 
 
A+
 
a-
 

À quelques minutes à pied de son dernier projet PHOBOS, réalisé face à la Bourse Vincent Eschalier vient de terminer une nouvelle réhabilitation destinée pour de futurs bureaux d'entreprise. L’ensemble, aux lignes pures, porte bien la signature de l’architecte.

 

Dépouillement originel

 

Situé au sein du quartier Saint-Augustin, le projet s’inscrit dans une démarche de rénovation et de réaménagement d’un espace de 1700 m². Comme l’immeuble PHOBOS, la réalisation a été menée en collaboration avec le promoteur 6e Sens Immobilier.

Tous les plateaux de l’immeuble ont été rénovés dans leur intégralité afin de retrouver d'importantes hauteurs sous plafonds. Le décloisonnement a permis non seulement de mettre à nu les plateaux traversants, mais de créer de grandes baies vitrées apportant ainsi une grande luminosité aux intérieurs. 

Dès le début, une attention particulière a été portée au confort des usagers mais aussi à la mise en valeur de l'existant et de la structure. De même, l’extérieur a été complètement nettoyé dans les règles de l’art pour trouver son éclat d’origine. La façade s'assoie ainsi sur un nouveau soubassement en granit noir du Zimbabwe. Cette intervention redonne une certaine grâce au rez-de-chaussée sur rue et confirme l'identité du lieu, tout en l'intégrant discrètement dans le contexte alentour.

 

Retour sur les années 30

 

La prise en compte des différents enjeux qu’ils soient techniques ou historiques, a permis au Studio Vincent Eschalier, de concevoir un élégant projet qui cherche à optimiser sans dénaturer. Ainsi, les faux plafonds ont été limités aux circulations centrales libérant de larges espaces de bureaux. En conséquence, ces derniers peuvent être utilisés en open-space.

Le jeu de teintes contrastées et l’existence de matériaux nobles renforcent la distinction entre les divers espaces. Citons par exemple la peinture noire « soft touch », le terrazzo, le Corian noir mais aussi le cuir naturel qui se confrontent et dialoguent avec les éléments structurels existant. De remarquables détails agrémentent l’ensemble et renforcent l’esprit des années 30 en accord avec les lieux.

L’architecte recherche l'amélioration permanente des méthodes de conception et de construction afin de répondre aux projets les plus exigeants. A Paris, dans le quartier St-Augustin, Vincent Echalier a encore une fois relevé le défi, remanier subtilement l’ancien, lui redonner un nouveau souffle tout en gardant ses qualités. Un travail minutieux où la simplicité et la sobriété sont de mise.

 

Sipane Hoh

A Paris, l’immeuble DEIMOS retrouve un nouvel éclat
A Paris, l’immeuble DEIMOS retrouve un nouvel éclat
A Paris, l’immeuble DEIMOS retrouve un nouvel éclat
A Paris, l’immeuble DEIMOS retrouve un nouvel éclat
A Paris, l’immeuble DEIMOS retrouve un nouvel éclat
A Paris, l’immeuble DEIMOS retrouve un nouvel éclat
A Paris, l’immeuble DEIMOS retrouve un nouvel éclat
Catégories
CYBER