• Accueil
  •  > 
  • A New-York, le 11 septembre raconte ses souvenirs
Rejoignez Cyberarchi : 

A New-York, le 11 septembre raconte ses souvenirs

Amy Dreher : Copyright 2019

Mercredi le 21 mai 2014, dans la capitale américaine, aura lieu l’ouverture au public du « 9/11 Memorial Museum » sur le site même des tours jumelles du World Trade Center. Plus qu’un musée, il s’agit d’un lieu de recueillement qui commémore le passé tout en regardant vers l’avenir.

 
 
A+
 
a-
 

A l'époque, après la communication des gagnants du concours (Michael Arad et Peter Walker) pour le mémorial du 11 septembre, une polémique avait saisi les esprits, suivie de quelques retards dus à des questions budgétaires, mais l'ouverture du mémorial s'est tenue dix ans jour pour jour après la tragédie. L'architecte américain Thom Mayne avait déclaré à l'occasion: « le résultat final a une solennité, une simplicité et une altérité qui est absolument parfaite ».

L'agence norvégienne Snøhetta et son partenaire Craig Dykers signent le pavillon d'entrée du musée souterrain dont l'architecte est Davis Brody Bond (DDB). Pour accomplir son projet, Davis Brody Bond a collaboré étroitement avec les équipes de Michael Arad et de Peter Walker. L'agence DDB exerce à New-York depuis plus de quarante ans, elle a acquis une réputation exceptionnelle sur plusieurs projets importants comme le Lincoln Center, le jardin de Brooklyn, le Whitney Museum. La firme a aussi réalisé des projets commémoratifs comme le centre Martin Luther King Jr à Atlanta et l'institut des droits civils de Birmigham en Alabama.

L'architecture du mémorial et du musée du 11 septembre se base sur deux fondements, le souvenir et la vie qui continue. Et bien que les deux projets (le musée ainsi que le mémorial) soient conçus par des équipes différentes, ils se rejoignent physiquement et symboliquement.

Le musée comprend deux expositions permanentes majeures dont les salles sont situées à l'emplacement même des fondations des tours jumelles du World Trade Center. La première exposition qui a pour titre « In Memoriam » rend hommage aux 2 983 personnes (hommes, femmes et enfants) qui périrent le 11 septembre 2001 mais aussi lors des attaques terroristes du 26 février 1993.

La seconde exposition, plutôt axée sur l'histoire des événements, retrace la chronologie de la journée même du 11 septembre sur les trois sites (le World Trade Center, le Pentagone à Washington D.C et Shanksville en Pennsylvanie où s'écrasa le quatrième avion) ; elle met également en exergue les conséquences de ces attaques ainsi que leur influence sur le monde. Les documents racontent l'incident à travers des objets ayant appartenu aux disparus, des photographies, des modules sonores ainsi que des témoignages de proches des victimes ou de survivants à la tragédie.

L'équipement permettra aux visiteurs de se documenter sur l'impact des événements et de mieux appréhender les conséquences qui en découlent dans l'évolution du monde d'aujourd'hui. On peut aussi y découvrir des objets de tous les jours liés à l'effondrement des tours jumelles qui incarne au mieux les victimes, les rescapés et les sauveteurs.

Dans le cas du « 9/11 Memorial Museum », l'écriture architecturale est un écrin qui abrite une histoire et des souvenirs tragiques pour les transmettre aux générations futures.

 

Sipane Hoh

Pavilion exterior daytime
Bike rack
Grappler
Pavilion exterior at night
Pavilion exterior daytime
Pavilion view North Pool day
Pavilion view North Pool night
Mot clefs
Catégories
CYBER