• Accueil
  •  > 
  • A Milan, Piuarch étoffe le siège de Gucci
Rejoignez Cyberarchi : 

A Milan, Piuarch étoffe le siège de Gucci

Andrea Martiradonna : Copyright 2018

En 2013, l’entreprise Gucci choisit l'ancienne usine aéronautique Caproni construite en 1915 pour y installer son propre siège. Les travaux ont été confiés à l’agence d’architecture pluridisciplinaire Piuarch. Dès lors, suit une tâche minutieuse d’une conception qui respecte l'héritage architectural préexistant tout en définissant un concept capable de répondre aux besoins d'un siège actuel.

 
 
A+
 
a-
 

Au terme d'un processus de rénovation méticuleux de la structure d'origine, le nouveau « Gucci Hub » est aujourd’hui un complexe de 35.000 m² qui rassemble pour la première fois tous les bureaux milanais de la marque, les showrooms, l'espace pour le défilé, les activités graphiques, le studio photo, la salle à manger et le restaurant. Un édifice pouvant accueillir plus de 250 personnes.

 

Du prêt à voler au prêt à porter


Les premiers bâtiments de l'usine Caproni qui se trouvent dans la zone verte de Milan datent de 1915. Dans l'usine de Via Mecenate, des biplans et des triplans, avions célèbres au cours de cette période, ont été construits. À la fin de la Seconde Guerre mondiale, avec la réduction drastique des primes militaires, l’usine subit donc une période de crise qui dure jusqu’en 1950, année de sa fermeture. Depuis, la zone de Taliedo a perdu sa vocation aéronautique en se transformant en un quartier résidentiel.

Dans les années 50, les bâtiments étaient destinés à des activités artisanales, des ateliers et des entrepôts qui ne changeaient pas le caractère architectural d’origine. En se basant sur le passé industriel de l’édifice, les architectes de Piuarch ont accompli un travail de maître qui reprend ses racines dans les repères architecturaux historiques tout en associant l’ensemble aux diverses exigences environnementales, esthétiques et fonctionnelles d’aujourd’hui.

Tout d’abord, les architectes ont récupéré et mis en valeur les hangars caractéristiques de l’usine Caproni.  Les édifices construits dans les années 60 et 70  ont été démolis. Un choix expliqué pour montrer la cohérence architecturale avec les éléments historiques des années 20. La rénovation des bâtiments d'origine renvoie ainsi au caractère architectural de l'époque comme les travées structurelles régulières, les hangars qui apportent la lumière à l'intérieur ainsi que les façades en brique. Une attention particulière a été accordée à la récupération du hangar destiné autrefois à l'assemblage final des avions. En effet, cette construction au volume exceptionnel a été  soigneusement récupérée et sur une superficie totale de 3 850 m², les 2 000 m² seront utilisés pour abriter les spectacles.

 

Du modèle d’avion au modèle de mode

 

Dans leur conception, les architectes ont opté pour une rue centrale qui devient l'axe piétonnier reliant les différents bâtiments et les diverses fonctions. L’allée mène jusqu'à une place couverte qui relie toutes les activités de la société. Le visiteur peut ainsi voir les structures de la toiture en métal qui le renvoient à l’ère industrielle. L’arrangement de l’ensemble et l'articulation des sentiers génèrent une douce relation entre l’intérieur et l’extérieur. Cette organisation donne l'impression qu'il n'y a pas de coupure nette entre les espaces de travail, les espaces ouverts, et la promenade publique.

Dans la relation continue entre le plein et le vide, le paysage joue un rôle essentiel. Une forêt dense, une place bordée d'arbres, des jardins communs, des patios et des murs végétaux, tous en harmonie avec les bâtiments historiques. L’ensemble résulte d’un projet durable qui, avec la certification LEED Gold, apporte au travail une grande qualité de vie.

Au centre du complexe, les architectes de Piuarch ont conçu un bâtiment qui introduit un nouveau langage architectural à la fois fonctionnel et esthétique. Il s’agit d’une tour de six étages avec une façade en verre ponctuée d'un tissage de brise soleil en métal de couleur sombre. Un parallélépipède noir qui se détache des autres constructions et contraste avec le rouge des briques. La rupture de la symétrie déterminée par le nouveau volume rend encore plus perceptible le tissu historique qui caractérise l'identité du complexe.

L’intérieur reflète la vision et l'esthétique d’Alessandro Michele, le directeur de la création de la maison italienne Gucci. Le complexe peut être défini comme un petit campus, où la vision de l’artiste a trouvé son expression. Chaque espace reflète sa propre personnalité et chaque partie du projet contribue à donner à l’ensemble un effet global agréable et équilibré. 

Le nouveau siège de Gucci à Milan est un projet durable qui prend ses sources dans l’histoire des lieux et se projette vers l’avenir.

 

Sipane Hoh

Gucci
Gucci
Gucci
Gucci
Gucci
Gucci
Gucci
Gucci
Mot clefs
Catégories
CYBER