• Accueil
  •  > 
  • À La Réunion, une gare reconvertie en café culturel
Rejoignez Cyberarchi : 

À La Réunion, une gare reconvertie en café culturel

© DR : Copyright 2018

 

C'est chose habituelle en Métropole. Mais à La Réunion, transformer une gare en café – restaurant – salle de spectacle, ce n'est pas si courant. L'agence KZ-A s'y attèle actuellement, dans la ville de Saint-Pierre, au sud de l'île.

 
 
A+
 
a-
 

« Notre première volonté était de retrouver l'esthétique du bâtiment existant, dans son époque de la gare ferroviaire », démarre Simon de Palmas, de l'agence KZ-A. On procède pour cela à des piquages d'enduit dans les façades pour traverser les différentes couches. Au rouge, la dernière en date, l'architecte préfère le gris, plus proche de l'origine.

Après avoir été une gare, le bâtiment a été tour à tour bibliothèque, restaurant et boite de nuit. Les modifications qui lui sont apportées au fil des ans le dénaturent complètement. « Il n'y avait pas de document écrit, se souvient l'architecte. La seule photo couleur date de l'époque de la bibliothèque, quand le bâtiment était beige. Les autres photos noir et blanc (cartes postales anciennes notamment) nous ont permis de déduire les nuances. »

Et de recouper ces archives avec les prélèvements sur place pour arriver à la conclusion que « le bâtiment était gris, avec des tours de fenêtres blancs, des pierres apparentes, des volets en bois et des poteaux en bois avec soubassements et têtes en pierre. »

 

Un nettoyage minutieux

 

En fonction de l'état de chaque support, l'entreprise procède à des démolitions, ou plutôt à du nettoyage : pas de grosses machines mais un travail délicat à la grignoteuse. Elle doit notamment piquer tous les enduits pour le rendre sain afin de pouvoir peindre par dessus. Les volets existants ont quant à eux été poncés avant d'être peints en marron.

« Le bâtiment est inscrit aux Monuments Historiques, précise Simon de Palmas. Il est donc soumis à l'avis de l'ABF, Etienne Bergdolt, avec qui on travaille en concertation. On a dessiné ensemble les formes et les intentions. Puis on lui a renvoyé le dossier finalisé, il a validé les grands principes, et on continue de le consulter pendant la durée du chantier ».

À l'intérieur, une dalle avait été créée pour les besoins de la boîte de nuit, qui exigeaient un étage. Parti pris : à l'époque de la gare, il n'y avait pas d'étage. On décide toutefois d'en conserver une partie – pour les besoins d'exploitation – tandis qu'on retrouve le volume d'origine par ailleurs.

 

Un lieu ouvert sur la ville

 

Côté programmation, « l'intérieur sera réouvert sur la ville de Saint-Pierre, à tous », note KZ-A. On y retrouvera des spectacles, expositions, café-concerts, café-théâtre, etc. Autour du bâtiment réhabilité seront construits deux nouveaux bâtiments, dans une esthétique de hangar, qui abriteront une brasserie de 60 à 100 couverts et un grand bar, le tout formant une nouvelle cour dédiée à l'organisation d'évènements. L'exploitant de cet ensemble culturel et commercial sera la SEHCS, Société d'exploitation hôtelière du casino du sud. 

Le train a circulé à La Réunion de 1882 à 1976. Au plus fort de son développement, il effectuait un tour quasi-complet de l'île, excluant la région autour du Grand Brûlé. La fermeture en 1957 de la liaison Sud signe la fin de l'utilisation de la gare de Saint-Pierre en tant que telle. Avec ce projet, elle entre dans une nouvelle phase de son histoire.

 

Laurent Perrin

 

À La Réunion, une gare reconvertie en café culturel
À La Réunion, une gare reconvertie en café culturel
À La Réunion, une gare reconvertie en café culturel
À La Réunion, une gare reconvertie en café culturel
À La Réunion, une gare reconvertie en café culturel
À La Réunion, une gare reconvertie en café culturel
À La Réunion, une gare reconvertie en café culturel
À La Réunion, une gare reconvertie en café culturel
Mot clefs
Catégories
Article précédent  
Article suivant  
CYBER