• Accueil
  •  > 
  • A Dubaï, l'agence madrilène A-Cero conquiert l'Europe
Rejoignez Cyberarchi : 

A Dubaï, l'agence madrilène A-Cero conquiert l'Europe

© Cyberarchi 2019

Sur le planisphère insensé construit ex nihilo à Dubaï, c'est à l'agence espagnole A-Cero qu'échut le projet de développer six îles de l'"Europe". Les Madrilènes sont parvenus à rendre hommage, avec un humour certain, à l'architecture contemporaine européenne tout en respectant le souhait du maître d'ouvrage d'une station balnéaire de luxe. Découverte.

 
 
A+
 
a-
 

Tout le monde a entendu parler du projet démesuré, initié en 2003, par le prince héritier de Dubaï, Mohamed ben Rached Al-Maktoum, de construction au large de l'émirat d'îles artificielles en forme de planisphère géant. Le projet, baptisé 'The World', est ainsi composé d'environ 200 îles, construites à 5km de la côte et "représentant la carte géographique du monde". Nakheel Corporation est la compagnie chargée de l'exécution du projet.

La première phase du projet, complétée en 2008, a été réalisée et les premiers travaux de construction lancés. C'est dans ce cadre que l'agence espagnole A-Cero a décroché en août 2008, en commande directe, le plan d'urbanisme et de développement de six îles, au coeur de 'l'Europe'. Et le moins que l'on puisse écrire est que les propositions des architectes ne manquent ni de culot, ni d'humour ni d'un sens accompli du business.

Petit retour en arrière. En 2007, A-Cero remporte le concours pour un immeuble en bord de mer à Dubaï, lequel projet vaut d'ailleurs à l'agence un prix pour la qualité et l'originalité de son design. Dès septembre 2007, A-Cero ouvre donc un bureau à Dubaï. C'est ainsi que s'opère une première rencontre avec un promoteur, propriétaire de six îles. "Le promoteur souhaitait un projet unique avec beaucoup de valeur ajoutée", se souvient Juan Miguel Perez, General manager de l'agence madrilène. A-Cero, qui compte plus de 50 employés et collaborateurs, est une agence un peu particulière en ce sens qu'elle travaille sur toute la chaîne d'élaboration et de réalisation de ses projets, de l'urbanisme à l'architecture, de l'architecture intérieure au design de mobilier, tout en étant également une entreprise de construction. C'est-à-dire qu'au moment même où elle conçoit sur un projet gigantesque à Dubaï - et un auditorium à Oman, une tour à Dubaï, 88 logements à Madrid, entres autres - elle prépare également l'ouverture de son premier magasin de meubles dans la capitale espagnole.

Des compétences multiples qui vont se révéler fort utiles au moment de conquérir 'The World', du moins l''Europe'. En effet, la première bonne idée de A-Cero fut de convaincre le promoteur d'offrir un caractère urbain - du moins autant que faire se peut dans ce contexte - à ces îles. "L'un des éléments clés de notre proposition était l'espoir que ces îles aient une vie propre", explique Juan Miguel Perez. Ce qui devait donc se traduire en équipements publics d'où, par exemple, la création d'une école, d'une salle de spectacle, d'espaces urbains, etc.

Par ailleurs, seconde bonne idée, A-Cero est parvenue à convaincre le promoteur de ne pas pasticher l'architecture vernaculaire des pays choisis - les Pays-Bas, la Suisse, l'Allemagne, la Suède - et de St Petersburg mais de s'inspirer, au contraire, de leur architecture contemporaine. "Nous ne voulions pas mettre des moulins pour représenter la Hollande", souligne Juan Miguel Perez en riant. Du coup, toute la conception, des villas sur la plage aux hôtels 7 étoiles, est devenu un vaste exercice de style savoureux pour les architectes de l'agence. Chacun pourra d'ailleurs s'amuser, en regardant les images, à retrouver les architectes auxquels est ainsi rendu ce curieux hommage.

L'agence a également dû prendre en compte les desiderata du promoteur : des lobbies - six hôtels sont prévus - et des appartements / villas dans lesquels on puisse arriver en bateau (le centre de Dubaï est à 20 minutes en navette), des accès sous-marins, des chambres avec vue sur et sous la mer, l'air conditionné et des systèmes de rafraîchissement à l'extérieur, un héliport, etc. "Quand vous prenez tout cela en compte, ce type de projet se révèle généralement trop onéreux", relève Juan Miguel Perez. Surtout quand d'aucuns considèrent les coûts supplémentaires de construction sur des îles, artificielles qui plus est.

Sauf que A-Cero, sous l'impulsion de Joaquin Torres, son fondateur, est engagé depuis plusieurs années dans une recherche sur l'architecture modulaire et la standardisation des procédures de construction industrielle destinée à "améliorer la qualité tout en réduisant les coûts". C'est avec cet objectif que A-Cero entend, par exemple, présenter dès cette année deux maisons de 82m², la première à 69.000 euros, la seconde entièrement équipée et décorée à 85.000 euros. "C'est exactement comme acheter un bateau", explique Joaquin Torres qui précise que ces recherches s'inscrivent dans un cadre plus large que le seul secteur du logement puisqu'il "peut s'appliquer à différentes typologies : écoles, bureaux, résidences, etc.". C'est en incluant ces paramètres que fut donc imaginée la conception des édifices et villas de l''Europe' et c'est ainsi que A-Cero a pu, selon Juan Miguel Perez, proposer "un projet unique, faisable et efficace au niveau des coûts". A la grande satisfaction du promoteur apparemment, même si aucun détail du budget n'est précisé.

Puis la crise financière est arrivée. "Nous en sommes là ; notre travail est à ce jour quasi terminé et nous n'attendons plus que le feu vert pour démarrer les travaux", explique Juan Miguel Perez, qui se montre relativement confiant. De fait, ces îles ne peuvent rester longtemps des îles désertes sans risque de rapide détérioration et, à la question de savoir si ce projet verra jamais le jour, la réponse est au moins "peut-être", ce qui n'est déjà pas si mal.

De fait, 'The World' couronne une série de projets, dont trois autres îles - deux en forme de palmiers géants - également construites par Nakheel Corporation, sont d'ores et déjà développées. Dubaï, forte d'une population de près d'un million de personnes et qui accueille cinq millions de visiteurs par an, ambitionne de devenir le haut lieu du tourisme dans le Golfe et espère recevoir 40 millions de visiteurs en 2015.

Christophe Leray

Consulter également notre album-photos 'Le 'coeur de l'Europe' à Dubaï, conçu et revisité par A-Cero'.


A Dubaï, l'agence madrilène A-Cero conquiert l'Europe
A Dubaï, l'agence madrilène A-Cero conquiert l'Europe
A Dubaï, l'agence madrilène A-Cero conquiert l'Europe
A Dubaï, l'agence madrilène A-Cero conquiert l'Europe
A Dubaï, l'agence madrilène A-Cero conquiert l'Europe
A Dubaï, l'agence madrilène A-Cero conquiert l'Europe
A Dubaï, l'agence madrilène A-Cero conquiert l'Europe
A Dubaï, l'agence madrilène A-Cero conquiert l'Europe
Mot clefs
Catégories
Article précédent  
Article suivant  
< Une  
CYBER