• Accueil
  •  > 
  • A Asnières-sur-Seine, des logements et des anges
Rejoignez Cyberarchi : 

A Asnières-sur-Seine, des logements et des anges

Luc Boegly : Copyright 2019

 

L’agence d’architecture 5+1AA (Alfonso Femia, Gianluca Peluffo, Simonetta Cenci et Nicola Spinetto) vient de livrer dans les Hauts-de-Seine un remarquable projet qui communique astucieusement avec un tissu urbain complexe et crée une agréable conversation entre l’espace public et privé.  

 
 
A+
 
a-
 

Depuis peu la ville d’Asnières-sur-Seine (92) a assisté à l’accomplissement d’un énorme projet, constitué de quatre bâtiments de logements et un commerce, qui a pris place sur un axe urbain de grande importance à l’échelle de la ville. Non loin de la Seine, en face du RER C et en présence d’une future gare du Grand Paris, l’ensemble participe à la nouvelle écriture architecturale de la cité.

 

Gabriel patron des communications

 

Le programme est composé de 144 logements en accession et de 39 logements sociaux allant du R+1 au R+8, et comprend 360 mètres carrés de commerces. Après deux ans de travaux, les architectes de 5+1AA ont livré un projet complet qui s’est basé sur toutes les potentialités de la parcelle pour donner le meilleur. Et pourtant, le site qui présentait plusieurs difficultés n’était pas facile à aborder. Il aura fallu d’une détermination doublée d’un grand tact pour pouvoir s’adapter aux divers éléments structurants du paysage urbain.

C’est pourquoi, plusieurs questions ont aiguillé les différentes dispositions : « Comment gérer cette disposition ? Comment présenter le projet vers l’avenue des Grésillons et la gare, cet espace représentant une interface structurante d’un point de vue fonctionnel ? Comment, en complément de la place déjà prévue, dilater cet espace et en faire une véritable porte d’entrée du quartier ? »

Les réponses ont été sensibles, les architectes qui ont l’habitude de s’adapter à diverses situations ont confectionné un ensemble qui adopte le site et l’embellit. Ainsi, en tenant compte de l’ambiance générale, de la lumière du paysage ainsi que des contraintes environnementales, le projet développe une série de parallélépipèdes qui entre découpage, empilement et retrait définissent le caractère du gros œuvre.

Alors que les volumes sont sobres, l’habillage identifie chaque entité. Les architectes ont utilisé plusieurs astuces pour rendre les façades plus dynamiques. Les matériaux utilisés constituent les clés de voûte d’une telle réussite. L’usage de la céramique et de l’ornementation participe également au succès convoité.

 

La céramique pour émettre tout azimut

 

« Le projet se caractérise par la réaffirmation du décor, avec l’utilisation de la céramique et l’ornementation des façades où sont représentés six « 5+1 » anges. Le revêtement en céramique de la façade évolue en fonction de la lumière, il nuance ses couleurs selon les saisons et les heures de la journée. Les différents appareillages des briques et l’emploi de géométries différentes d’un même matériau enrichissent la façade sans l’alourdir. Les menuiseries reprennent et renforcent les couleurs des façades : cadres en plaquettes, cadres en enduit. L’articulation des matières enrichit la composition des façades », racontent les architectes, satisfaits du résultat obtenu.

Cependant pour arriver à une telle finition, les architectes ont collaboré avec plusieurs artistes comme Danilo Trogu, le tailleur de pierre Louis Geneste ainsi que l’entreprise Casalgrande Padana. Un mélange de la pierre de Paris, du verre de Murano et de la céramique d’Albissola qui a fini par donner au projet son aspect singulier. Avec l’agence 5+1AA, le logement est reconsidéré, fignolé tantôt comme une maison et repensé surtout comme un agréable lieu de vivre, il rythme le paysage urbain où il se trouve.

Toutefois, même si les détails font la différence, l’habit ne fait pas le moine, les jeux des différents matériaux aussi plaisants soient-il, d’autres critères viennent compléter l’ensemble. Les architectes ont minutieusement étudié l’orientation et l’ensoleillement des quatre bâtiments. Ainsi, en segmentant la volumétrie du projet, ils ont offert une ouverture visuelle sur la partie centrale, de même, tout en réduisant le nombre de logements donnant exclusivement vers le nord, ils ont créé une façade principalement exposée vers le sud. La mixité urbaine sort ainsi triomphante !

Désigné par « Les Jardins de Gabriel », le projet de l’agence 5+1AA octroie un heureux panachage à son site tout en entretenant l’essentiel. Une belle réussite ! 

 

Sipane Hoh

 

 

5+1AA à Asnières
5+1AA à Asnières
5+1AA à Asnières
5+1AA à Asnières
5+1AA à Asnières
5+1AA à Asnières
5+1AA à Asnières
5+1AA à Asnières
5+1AA à Asnières
5+1AA à Asnières
5+1AA à Asnières
Luc Boegly
5+1AA à Asnières
5+1AA à Asnières
5+1AA à Asnières
5+1AA à Asnières
5+1AA à Asnières
Mot clefs
Catégories
CYBER