• Accueil
  •  > 
  • 8ème Concours d'Architecture de la Fondation BMW
Rejoignez Cyberarchi : 

8ème Concours d'Architecture de la Fondation BMW

© Cyberarchi 2019

La Fondation BMW a décerné les 16 octobre dernier les prix de son Concours d'Architecture consacré cette année à la conception d'une station de tramway de centre-ville. Pour cette huitième session, trois prix ont été distribués. Présentation de ces projets.

 
 
A+
 
a-
 

Premier prix ex aequo : Tomas Pina et Wei Han, école d'architecture de Nancy, pour leur projet sur la station Porte Jeune à Mulhouse

Snake in the city

La place Porte Jeune à Mulhouse est ouverte pour une station de tramway en centre-ville. Cet endroit avec son histoire longue de carrefour de circulation se trouve entre la vieille ville et les nouveaux quartiers, transition entre le tissu historique du centre et urbanisation orthogonale des années soixante.

Le projet de la station est le projet de la place qui cherche son identité, place de contraste et place de rencontre, définition des espaces urbains avec articulation de dynamique, vitesse et mobilité d'aujourd'hui. Système d'interactivité dans la ville, qui la connecte, elle devient la nouvelle dimension de paysage artificiel, à la fois reflétée et mise à former.

Premier prix ex aequo : Etienne Fradin et ses co-équipiers, de l'Institut National de Sciences Appliquées de Strasbourg, pour le projet de la même station de la Porte Jeune à Mulhouse

Dynamiques et temporalités : L'espace intermodal est générateur de flux. C'est un lieu de friction entre différentes vitesses et temporalités qui induit des temps d'attente plus ou moins long.

Le voyageur intermodal : Un tel lieu est l'occasion de valoriser ces temporalités en plaçant le voyageur intermodal au centre du projet. Il en est l'acteur. L'appropriation passe par la pratique du lieu et l'expérimentation.

D'une station de tramway à un pôle de l'image : Images et musiques sont des vecteurs adaptés à ce lieu du mouvement, de la pensée en attente, du voyage pendulaire.

Le projet invite l'usager à convertir son temps d'attente en temps dédié. Un cheminement intuitif et progressif le conduit jusqu'au coeur du pôle image. Ce pôle image propose entre autres des ateliers artistiques dont les productions émergent en surface. Des écrans, à la fois reflet de l'activité créatrice souterraine et élément d'animation de la station, établissent un lien vertical.

Ce nouveau type d'échanges est une réponse contextuelle à une époque et à un lieu et constitue le support du redéploiement de l'hypercentre de Mulhouse.

Troisième prix : Sabrina Begassat et Benjamin Pirany, de l'Ecole d'architecture Languedoc-Roussillon à Montpellier, pour leur projet sur la station Jean Médecin à Nice.

Le projet s'inscrit dans un tissu urbain dense et sur un axe majeur pour la ville de Nice. L'architecture au caractère affirmé, délimitant le front bâti de l'avenue implique un travail tout en finesse.

Le concept de vie souterraine dans une ville du sud impose une réflexion sur des fonctions spécifiques en sous face qui n'auraient pas lieu d'être en surface. Le projet débute sur la volonté d'un traitement de sol uniforme sur toute l'avenue Jean Médecin et la place Masséna. Ce sol en pierre se soulève par endroit, créant ainsi les quais ou les bancs de la station de tramway. Il était important pour nous de trouver à cette station une image symbolique et distinctive par l'intermédiaire des circulations verticales allant de la surface (station) jusqu'au coeur de l'édifice sous terre. Des parois de verre enserrent les circulations devenant également puits de lumière pour la galerie. La nuit, le verre est utilisé comme conducteur de lumière artificielle créant un volume lumineux transperçant les dalles de béton.

Le travail en sous-sol sous-entend une réflexion sur les fonctions se complétant tout au long de la journée pour créer une vie continue au centre de Nice. Ainsi, à la fonction de déplacement de la ligne de tramway s'associe une galerie des arts audiovisuels ouverte la journée et deux salles de concert secondées par deux bars pour les fonctions de nuit. La galerie s'insère sous l'avenue jean Médecin profitant ainsi d'une géométrie étirée et de l'absence de lumière naturelle pour exploiter pleinement son potentiel à recevoir de nouveaux médias artistiques.

Note : les commentaires de présentation sont ceux des lauréats.

8ème Concours d'Architecture de la Fondation BMW
8ème Concours d'Architecture de la Fondation BMW
8ème Concours d'Architecture de la Fondation BMW
8ème Concours d'Architecture de la Fondation BMW
Mot clefs
Catégories
Article précédent  
Article suivant  
< Une  
CYBER