• Accueil
  •  > 
  • 59 logements conçus à Toulon dans l'obsession de voir la mer
Rejoignez Cyberarchi : 

59 logements conçus à Toulon dans l'obsession de voir la mer

Christian Michel : Copyright 2019

L’obsession de voir la mer d’où l’on habite en bordure de littoral à ceci de permanent qu’elle guide le stylo des premiers croquis et incite toujours à bâtir autrement. Du croquis à la réalisation, la parcelle de Redline garde ainsi toujours sa ligne d'horizon...

 
 
A+
 
a-
 

À chaque siècle sa période de reconstruction. Vingt cinq ans après la fermeture des  chantiers navals (1989), la Seyne-sur-Mer opère une réelle reconversion pour diversifier ses activités, notamment le tourisme balnéaire.

Cette reconquête économique incite la station varoise à réhabiliter ses friches pour réaménager ses espaces urbains sur le littoral où coule le beau cours Toussaint-Merle.

Le Redline - 59 logements du studio aux 5 pièces - participe à ce renouveau urbain. Face à Toulon et à la rade des Vignettes, l’une des plus grandes d’Europe, le Redline se place en léger retrait du futur Jardin d’Automne implanté  sur le site des anciens chantiers navals.  Il se compose de trois volumes distincts : le socle, masse de béton matricé et sculpté, sur lequel se dressent deux ailes.

La parcelle du Redline ne pouvait supporter un monobloc qui aurait obstrué les perspectives des logements alentours et interdit à la moitié des 59 logements d’avoir une vue sur la mer. Partant de cet état des lieux, et visant le nord ou se love la rade de Toulon, un bâtiment qui se divise en deux sur un patio transversal a été dessiné.

Cette organisation spatiale est/ouest autorise une multiplicité d’agréments : des logements traversant, un patio végétal conçu pour ventiler et admirer l’horizon. Le belvédère sert de signal et de poste d’observatoire aux habitants, sorte de fenêtre urbaine socialement compatible.

Le programme se distingue également par sa bienveillance constructive vis à vis des usagers et de l’environnement en répondant aux besoins de confort : tous les appartements sont traversant et ventilés naturellement ne créant pas « de façade arrière ». La largeur et la profondeur des terrasses offrent une vue dégagée et protégée sur le front de mer.

Les promenades aériennes sont réalisées en béton précontraint, elles permettent l’accès aux logements Est car les ascenseurs sont situés dans le bâtiment Ouest.

Le programme répond également aux prérogatives de la ville : les façades extérieures sont ponctuées de séparatifs qui tiennent lieu de placards de rangements afin d’éviter toute pollution visuelle depuis la rue.

Enfin, il s'incrit dans les normes de mixité et de développement soutenable : le patio central est végétalisé sur dalle béton (étanchéité, drainage, isolation). En dessous se loge un parking aéré et un local de commerce à RDC.

Le patio, le belvédère, et les passerelles invitent à la contemplation du paysage, d’un côté le Jardin d’Automne, de l’autre la Rade de Toulon.

Fiche technique :

Client : Constructa

Project management: PietriArchitectes / BET Yves Garnier / BET Qualiconsult / Marseille aménagement / Néo Paysages / Veritas

Surface : 4 300 m2

Handover : 2014

59 logements conçus dans l'obsession de voir la mer
59 logements conçus dans l'obsession de voir la mer
59 logements conçus dans l'obsession de voir la mer
59 logements conçus dans l'obsession de voir la mer
59 logements conçus dans l'obsession de voir la mer
59 logements conçus dans l'obsession de voir la mer
59 logements conçus dans l'obsession de voir la mer
59 logements conçus dans l'obsession de voir la mer
59 logements conçus dans l'obsession de voir la mer
59 logements conçus dans l'obsession de voir la mer
59 logements conçus dans l'obsession de voir la mer
59 logements conçus dans l'obsession de voir la mer
59 logements conçus dans l'obsession de voir la mer
59 logements conçus dans l'obsession de voir la mer
59 logements conçus dans l'obsession de voir la mer
Mot clefs
Catégories
CYBER